Propriétaire : comment bien fixer le loyer de votre logement ?

Propriétaire : comment bien fixer le loyer de votre logement ?
partage(s)

Le loyer d'une location vide ou meublée peut en principe être fixé librement. Cependant, il doit être en accord avec la qualité du logement, les prix du marché et la réglementation en vigueur...

Le propriétaire est libre de fixer le loyer mais...

En principe, la fixation du loyer d’une location est libre. Le propriétaire le détermine lui-même. Pourtant, dans les faits, le propriétaire-bailleur doit tout de même tenir compte des spécificités du marché locatif local (l'offre et la demande) et de la réglementation en vigueur : tout ce qu’il faut savoir pour fixer le loyer parfaitement adapté à votre location.

Comment évaluer le montant du loyer de votre logement ?

Le loyer le plus juste est celui qui vous permettra de trouver facilement un locataire. Pour le déterminer, certains critères doivent être pris en compte, à commencer par la situation du bien immobilier. Ainsi, dans les grandes villes, les loyers sont logiquement plus élevés que dans les communes rurales ou périurbaines. Le niveau de confort de l’habitation (appartement refait à neuf, surface habitable, etc.) est également déterminant. Par ailleurs, si votre logement se trouve dans une copropriété, la présence d’un ascenseur, d’un gardien ou encore d'un interphone sont des critères pouvant justifier la fixation d’un loyer plus élevé… de même que les performances énergétiques de l’appartement, qui peuvent permettre au futur locataire de réaliser des économies.

Tenir compte des spécificités du marché

Si vous souhaitez trouver un locataire rapidement, il est préférable de fixer un loyer conforme au marché locatif local.

Investissement locatif : des dispositifs d’incitation fiscale

Pour favoriser la construction de logements dans les zones tendues, dans lesquelles la demande est supérieure à l’offre, les pouvoirs publics ont mis en place des mesures d'incitation fiscale à destination des particuliers dont le plus connu est le dispostif Pinel. Ces régimes spéciaux octroient parfois des avantages fiscaux aux propriétaires-bailleurs, en contrepartie d'un engagement de louer le logement vide et pendant une durée minimale, tout en respectant des plafonds de loyers et parfois de ressources des locataires. Plusieurs dispositifs se sont déjà succédés, notamment Scellier, Robien ou encore Borloo.

Conseil SeLoger' 

Vous êtes propriétaire d’un logement que vous souhaitez mettre en location ? Créez gratuitement votre annonce sur LouerVite by SeLoger !

Zones tendues : attention à l’encadrement des loyers

Si vous êtes propriétaire d’un logement à Paris ou dans l’agglomération lilloise, sachez que votre liberté d'agir s'est relativement réduite avec l’encadrement des loyers. Désormais, un loyer de référence, déterminé selon le quartier, le type de logement ou l’année de construction, ne peut être majoré de plus de 20 % ou minoré de plus de 30 %. L’encadrement des loyers concerne les locations vides ou meublées, à titre de résidence principale. Pour les locations meublées, une majoration s'applique en fonction d'un barème fixé par arrêté préfectoral. Enfin, si le logement loué comporte des caractéristiques de confort ou de localisation particulière (vue, grande terrasse, etc.), vous avez la possibilité de dépasser le loyer de référence majoré.

Un dispositif bientôt étendu ?

L’encadrement des loyers devrait prochainement être étendu à 412 villes de la région parisienne ainsi qu’à d’autres agglomérations de province, notamment à Grenoble et Alençon.