Se loger à Brest quand on est étudiant

Se loger à Brest quand on est étudiant

Brest accueille plus de 22 300 étudiants, ce qui en fait l’une des 42 principales villes universitaires de France. Comment se loger en tant qu’étudiant brestois ? Dans quel quartier habiter ? Quelles sont les aides auxquelles on peut prétendre ?

Bonne nouvelle pour vous, étudiants brestois : vos les loyers sont parmi les moins élevés de toutes les autres principales villes universitaires de France. Ainsi, vous pouvez déjà prévoir que votre budget logement sera raisonnable, d’autant que plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Prévoyez entre 160 et 489 € pour vous loger en CROUS

Pour commencer, sachez que les places en résidences universitaires gérées par le CROUS sont rares et limitées, comme dans la plupart des villes universitaires. Si toutefois vous obtenez un logement dans l’une de ces résidences, sachez qu’il vous en coûtera entre 163 € pour une chambre de 9 m², et 489 € pour un T2 d’une cinquantaine de m².

Un studio à Brest se loue environ 350 € par mois

Vous pouvez vous tourner vers la location classique, pour lesquelles les agences immobilières pourront vous aider à trouver ce que vous souhaitez, eu égard au budget de que pourrez consacrer. Ainsi, pour un studio d’une vingtaine de m², vous devrez compter en moyenne 350 € par mois, mais le prix variera selon la taille, le quartier et le fait que le logement soit meublé ou non.

Vous êtes plutôt colocation, comptez entre 250 et 350 €

Si vous optez pour la colocation, vous devrez compter entre 250 et 350 € par mois, sans compter que toutes les charges seront partagées entre les différents colocataires. Il vous reste également la possibilité de louer une chambre chez l’habitant, ce qui vous permettra de bénéficier d’un espace privé dans un logement spacieux. Pour cette option, vous devrez débourser entre 300-350 € par mois.

Bon à savoir

La ville de Brest abrite plus de 199 400 habitants, dont plus de 22 300 étudiants.

Les quartiers où il fait bon vivre en tant qu’étudiant brestois

Les différents quartiers de Brest offrent tous leur lot d'avantages, c'est pourquoi vous aurez le choix entre plusieurs quartiers, selon vos critères :

  • Le quartier de la place de la Liberté : ce secteur est très vivant, d’autant qu’il abrite plusieurs universités, ainsi que la gare. C’est un quartier dynamique où les étudiants affluent pour étudier ainsi que pour se divertir.
  • Le quartier de Strasbourg : ce quartier change de visage petit à petit, ce qui le rend de plus en plus agréable à vivre. Il est maintenant desservi par le tramway, ce qui vous permet de vous déplacer facilement. Enfin, ce quartier abrite un secteur où vous trouverez toutes les commodités de l’hyper-centre, ainsi que des grands centres commerciaux.
  • Le port de commerce : il s’agit du quartier dans lequel la vie nocturne et culturelle est la plus développée, ce qui plaît aux étudiants souhaitant se distraire. Ainsi, vous y retrouverez la salle des musiques actuelles de la Carène, la salle du Fourneau, dédiée à la création artistique contemporaine, mais également de nombreux bars et restaurants.

Bon à savoir

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez profiter de la vie nocturne et fréquenter des bars et des restaurants dont l'ambiance est conviviale, tournez-vous vers le quartier du port de commerce.

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Les aides de la ville de Brest

La ville de Brest a développé deux dispositifs spécialement dédiés au étudiants brestois :

  • Le fonds de solidarité de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) : grâce à ce fonds, la ville finance des projets d’associations étudiantes de l’université, dans des domaines multiples.

  • Le dispositif « Culture-actions » du CROUS : il finance des projets étudiants de toutes sortes : création, animation, aménagement de cadre de vie, aventure, solidarité internationale, par l’attribution d’une subvention. Le montant de l’aide est déterminé par une commission, en fonction de différents critères.

Les aides du département du Finistère

Le Finistère propose des aides pour les étudiants, dans divers domaines :

  • Aide à la formation BAFA/BAFD : si vous êtes un étudiant boursier et que votre famille n’est pas imposable sur le revenu, le département vous accorde une aide de 200 € pour le passage du BAFA, et de 300 € pour le passage du BAFD. Ces deux diplômes sont d’une grande utilité pour trouver un emploi saisonnier dans des centres d’accueil périscolaire et autres centres aérés, durant vos vacances.

  • L’aide aux déplacements « Roulez Jeunesse » : en tant qu’étudiant brestois, et donc finistérien, et si vous êtes âgé(e) de moins de 25 ans, vous bénéficiez du tarif unique de 1,5 € par voyage, à l’exception de la ligne Quimper-Brest, pour laquelle le tarif unique est de 3 €.

Les aides financières de la région Bretagne

La région Bretagne a mis en œuvre de nombreux dispositifs pour aider les étudiants à s’épanouir durant leurs années d’études :

  • L’aide Argoat : vous pouvez obtenir une aide de la région qui s'étend de 400 à 800 € par an, afin de faire face aux frais de transport, d'hébergement et de restauration. Cette aide s'adresse aux apprentis, du CAP au Bac+5, elle vous est également octroyée selon votre âge et votre filière.
  • Le dispositif « Stage » : la région octroie une aide de 1 500 € par mois durant 6 mois, aux entreprises qui acceptent d’accueillir des étudiants en bac+4 minimum, pour leur stage de fin d’études. Cela permet d’encourager les entreprises à accueillir des étudiants.
  • Bourse d’études sanitaires et sociales : vous pouvez obtenir une bourse si vous êtes étudiant(e) dans la filière sanitaire et sociale, sous conditions de ressources.
  •  Les abonnements Uzuël et Actuël : ces abonnements sont accordés aux moins de 26 ans dont les revenus sont faibles, ainsi qu'aux apprentis qui utilisent fréquemment les réseaux de transports régionaux. Ils leur permettent de profiter d'une réduction de 75 % sur leur budget transport.

Les points clés à retenir

Pour connaître les conditions d’éligibilité aux aides de la région Bretagne et connaître toutes les informations, vous pouvez contacter le Conseil Régional de Bretagne

La rédaction vous conseille :