Vous êtes propriétaire ? Rentabilisez votre logement en le louant pendant vos vacances !

Vous êtes propriétaire ? Rentabilisez votre logement en le louant pendant vos vacances !
partage(s)

Et si vous mettiez à profit vos vacances et le vide laissé dans votre appartement pour arrondir vos fins de mois ? Louer sa résidence principale quand on est propriétaire peut être un bon plan. Explications.

Louer son logement pour les vacances, comment ça se passe ?

En tant que propriétaire, vous êtes en droit de louer à un tiers en respectant quelques règles au niveau de la durée :

  • Vous ne pouvez louer votre bien plus de 90 jours consécutifs.
  • Votre résidence principale ne peut être louée plus de 4 mois par an

Un salarié dépassera rarement son mois de vacances en temps de disponibilité, mais c’est déjà une somme bienvenue. Pour un retraité, une location sur une plus longue durée augmentera le budget voyage ou paiera les frais d’entretien de la maison. 

Bon à savoir

Vos revenus issus d'une location temporaire sont soumis au régime d’imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou micro-BIC si les loyers perçus n’excèdent pas 32 600 €, et dans ce cas, seule la moitié des loyers est imposable. 

Attention aux règles d’usage et aux assurances !

Pour une location temporaire, il faut avant tout accepter de faire confiance aux personnes qui prendront leurs aises dans votre « home sweet home ». Les optimistes verront, outre le moyen de gagner de l’argent, un mode de garde efficace contre les voleurs, les pessimistes craindront de leur donner les clés. Quoi qu’il en soit,  respectez quelques règles :

  • Mettez hors de portée les objets de valeur
  • Aménagez les placards pour laisser de la place à vos locataires.
  • Laissez une maison impeccable et des notices à disposition pour tout votre équipement (électroménager, mais aussi gaz, eau, ordures ménagères, etc.).

Il convient aussi de prévenir votre assurance et de contracter une extension si besoin. Votre locataire est assuré par sa multirisque habitation si elle inclut la garantie villégiature, sinon il peut souscrire une garantie pour la période louée si vous l’imposez contractuellement, mais ce n’est pas une obligation. 

Passez une annonce claire pour trouver le bon locataire !

Les sites pour faire part de votre volonté d’accueillir un locataire sont nombreux. Vous trouverez sans doute des personnes intéressées si vous savez être précis dans votre annonce. Pensez à indiquer plusieurs points :

  • Nature (maison, appartement) et superficie des lieux.
  • Nombre de pièces et de couchages. Indiquez aussi s’il y a plusieurs salles de bain ou toilettes. 
  • Détail des équipements, bien sûr l’électroménager, mais aussi ce qui relève du confort (baignoire jacuzzi, télévision, système audio, etc.).

Mettez en valeur votre bien en insistant sur la position géographique par rapport à un lieu attractif (proche de la mer, de la montagne, d’une ville riche en patrimoine). Une fois le locataire trouvé, il est rassurant pour les deux partis d’établir un contrat avec la durée, le prix, les conditions d’annulation, la liste du mobilier et imposer un état des lieux ainsi qu’un dépôt de garantie d’un montant fixé par vos soins, en général autour de 30 % du loyer mensuel.  

Conseil SeLoger'

Vous êtes propriétaire et vous souhaitez louer votre logement pendant votre absence ? Rendez-vous sur le site de SelogerVacances !