Vendre son bien immobilier : sur quels critères fixer le prix de vente ?

Vendre son bien immobilier : sur quels critères fixer le prix de vente ?
partage(s)

Vous vendez votre appartement et vous ne savez pas comment fixer son prix ? Pour comprendre les critères qui peuvent dévaluer ou au contraire surévaluer le prix d’un bien immobilier, nous avons fait appel à Dominique Pouzenc, directeur de l’agence Laforêt à Pantin.

Certains critères ne sont (hélas) pas du fait des propriétaires car ils font partie de l’environnement de leur logement : la ville, le quartier, la rue.

La situation économique de la ville influence le marché immobilier

Dominique Pouzenc nous explique que la situation économique d’une ville peut irradier sur le marché immobilier. En effet, « lorsqu’une entreprise ferme ses portes dans une ville, et à plus forte raison lorsque cette ville n’en accueille pas beaucoup, cela influence directement la valeur des biens immobiliers. » D’une façon générale, si les commerces ont peu à peu fermé leurs portes autour de chez vous depuis que vous possédez votre logement, vous pouvez prévoir une diminution de sa valeur.

... Les futurs aménagements urbains aussi !

Effectivement« les projets futurs engagés par la mairie peuvent directement influencer le marché immobilier de la ville : si le Plan Local d'Urbanisme (PLU) prévoit la construction d’un champ d’éoliennes ou d’une autoroute à proximité et que les acquéreurs en ont connaissance, ils s’attendront à une décote. »

Quelle ambiance dans le quartier ?

On peut également se pencher sur le quartier et la rue qui abritent votre logement. En effet, « si vous vivez à proximité de restaurants, de bars, de discothèques, que vous êtes tout près d’une route fréquentée (autoroute, voie rapide, périphérique, boulevard passant) ou d’une voie de chemin de fer, vous pouvez pensez que les visiteurs vous en feront la remarque et s’attendront à ce que le prix de votre bien soit défini en conséquence. »

Conseil SeLoger

Si vous souhaitez revendre votre bien immobilier, gardez à l’esprit que vous devez le vendre au prix juste. Commencez par vous rendre sur le site de LaCoteImmo.com qui dispose d’un outil d’évaluation des prix immobiliers complet et précis.

Ne sous-estimez pas l'immeuble et la copropriété

Si vous mettez en vente un appartement, sachez que la copropriété est un élément à ne pas négliger.

Des travaux sont-ils prévus dans les parties communes ?

Tout d’abord, sachez que les futurs visiteurs vont étudier l’aspect général de l’immeuble. Si celui-ci est dans un état de délabrement, que le ravalement n’a visiblement pas été effectué depuis longtemps, ils seront en droit de se poser la questions du coût que ces futurs travaux vont engendrer. « Si des travaux sont effectivement prévus et ont été votés, vous pourrez rassurer les futurs acquéreurs, car le coût des travaux sera à votre charge. En revanche, si les travaux n’ont pas été votés, ils seront à leur charge. »

Résoudre les éventuels problèmes liés au syndic

De même, une copropriété endettée ou un syndic défaillant sont des points qui peuvent vous pénaliser au moment de la revente. Si vous êtes dans ce cas, essayez dans la mesure du possible de résoudre cette situation avant d’envisager de revendre votre bien.

Bon à savoir

Le 15 octobre dernier, le Huffington Post titrait l'un de ses articles Augmenter le prix de vente d'une maison grâce à un chat. Vous n'y avez peut-être pas pensé avant, mais si vous avez autant de chance et d'audace que cette famille australienne, votre chat peut vous permettre de retirer une plus-value intéressante lors de la vente de votre logement !

Les aspects endogènes ont un impact direct sur le prix

Un prix moindre en cas de travaux à prévoir

« Cela peut vous paraître évident, mais si votre bien nécessite d’être rénové, son prix devra être fixé en conséquence. »

Parmi les travaux qui peuvent induire une diminution du prix de vente, on peut citer :

  • Des travaux d’isolation : nécessité de changer les fenêtres, des combles mal isolés.
  • Des travaux de rénovation : un ravalement de façade, une réfection de la toiture ou tout autre élément en état de délabrement.
  • Une remise aux normes de l’installation électrique.
  • L’installation d’un système d’aération le cas échéant.

Rez-de-chaussée ou dernier étage sans ascenseur : vous revendrez moins cher

Si votre appartement se situe au rez-de-chaussée de l’immeuble, sachez que sa valeur sera de 20 à 40 % inférieure à celle d’un appartement équivalent en étage, selon qu’il se situe côté cour ou côté rue.

De la même façon, un appartement situé au-delà du troisième étage dans un immeuble sans ascenseur atteindra une décote de 10 %.

Les charges aussi pèsent sur le prix de vente

Enfin, pensez au montant de vos charges de copropriété au moment de fixer le prix de votre appartement. Si celles-ci sont élevées et que vous ne faites pas de geste au niveau du prix, il est possible que les acquéreurs potentiels passent leur chemin.

Les points-clés à retenir

  • Des critères aussi variés que la situation économique de la ville, l’ambiance qui règne dans le quartier ou les travaux à prévoir dans l’immeuble peuvent influer sur le prix de vente de votre bien.
  • Dans la mesure du possible, essayez de pallier aux défauts qui peuvent peser sur votre bien avant de le mettre à la vente.
  • Quoiqu’il en soit, restez juste : il existe des outils en ligne et des professionnels pour évaluer le prix de votre bien, essayez de définir un prix honnête afin de revendre le plus rapidement possible.