Y a-t-il des plus-values sur une vente de parking ?

Y a-t-il des plus-values sur une vente de parking ?
partage(s)

Vous souhaitez revendre votre parking ? Si vous l'avez acheté il y a plusieurs années, il y a des fortes chances pour que vous réalisiez une plus-value importante mais prenez garde au régime de taxation.

En-dessous de 15 000 €, la vente d’un parking exclut la taxe des plus-values

D’une façon générale, peu de biens immobiliers font l’objet d’une exonération de taxe sur les plus-values, à moins qu’il s’agisse d’une résidence principale qui fait systématiquement l’objet d’une exonération. En ce qui concerne les parkings, ces derniers sont considérés comme des biens immobiliers à part entière et peuvent faire l’objet d’une taxation sur la plus-value. Cependant, le législateur a souhaité préserver les ventes de biens à faible valeur, c’est pourquoi la plus-value issue de la vente d’un bien tel qu’un parking, dont le prix de vente est inférieur ou égal à 15 000 €, sera totalement exonéré d’impôt.

Vente d'un parking
Si vous revendez votre parking pour un prix inférieur ou égal à 15 000 €, vous ne serez pas taxé. © maho

Au-dessus de 15 000 €, vous êtes soumis à la taxe

Si vous revendez un parking dont le prix de vente est fixé à plus de 15 000 €, la plus-value que vous allez éventuellement en retirer sera taxée. Pour savoir de quel montant vous serez redevable, vous devez procéder par étape :

  • Tout d’abord, il s’agit de calculer la plus-value brute, en retirant le montant du prix d’acquisition corrigé du montant du prix de vente corrigé.
  • Ensuite, il faut appliquer les différents abattements dont vous pouvez éventuellement bénéficier pour obtenir le montant de la plus-value nette imposable, en sachant que plus vous détenez votre parking depuis longtemps, plus l’abattement sera important et plus la plus-value nette diminue et donc le montant des impôts baisse.
  • L’impôt est ensuite calculé sur la base de la plus-value imposable.

Bon à savoir

La hausse des prix des parkings en France a été bien supérieure à l’évolution des prix de l’immobilier traditionnel.

Les prix des parkings ont progressé de 31 % en 8 ans

La suppression de nombreuses places de parking et le développement des transports en commun ont eu comme conséquence de réduire le recours à la voiture des Français ces dernières années. L’équipement automobile des ménages reste élevé, puisqu’ils sont 80,95 % à posséder un véhicule. On s’aperçoit que le stationnement résidentiel ne cesse d’augmenter grâce aux logements neufs et ce type de stationnement a d’ailleurs progressé de 11 % à Marseille et de 14 % à Lyon, par exemple. Malgré ces indicateurs, une étude menée par MonsieurParking.com en juin 2016 a démontré que les prix de l’immobilier de parking ont augmenté de 31 % ces 8 dernières années, de même que les loyers des parkings en location ont augmenté de 15 %.

Bon à savoir

Selon une étude de juin 2016 de MonsieurParking.com, en 2015, une place de parking se vendait en moyenne 21 400 €, contre 16 230 € en moyenne en 2008.