Viager solidaire, le concept qui maintient à domicile les séniors en perte d'autonomie

Viager solidaire, le concept qui maintient à domicile les séniors en perte d'autonomie
partage(s)

Une Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) propose une offre de viager solidaire capable de financer le maintien à domicile des personnes âgées en perte d'autonomie financière ou sociale.

Les personnes âgées veulent des placements sûrs pour rester à domicile

Le chiffre est éloquent : en France, plus de 70 % des personnes âgées sont propriétaires de leur logement et une grande majorité espère vieillir chez elles plutôt que dans une maison de retraite. Mais certaines se heurtent à l’impossibilité financière d’assumer les obligations quotidiennes. C’est en partant de ce constat que la Société coopérative d’intérêt collectif (Scic), « Les 3 Colonnes », propose depuis 2013 de financer le maintien à domicile des seniors en perte d’autonomie financière ou sociale, à travers le dispositif du viager solidaire.

Bon à savoir

Aujourd'hui, le montant moyen des ressources financières des personnes âgées s'élève à 1 300 €, (source, Drees, services statistiques du ministère des Affaires sociales).

Les séniors en perte d'autonomie sont rassurées avec le viager solidaire

La mécanique financière est simple : la coopérative rachète des logements occupés par les bénéficiaires, autrement dénommés « crédirentiers ». En compensation, ils reçoivent une fraction du prix total du logement ainsi qu’un « loyer » mensuel. Lorsque le décès de la personne âgée survient, la coopérative peut soit revendre le bien ou le mettre en location : « Le but n'est pas de créer de la richesse mais un modèle économique qui offre la garantie d’un équilibre satisfaisant entre les intérêts du crédirentier et ceux de la coopérative », affirme Sébastien Tchernia, fondateur et président du Conseil des 3 Colonnes.

Bon à savoir

Le montant des coûts liés à la perte d'autonomie des personnes âgées vivant à domicile est estimé à 10 Mds€ et reste majoritairement supporté par la sécurité sociale. Le viager solidaire peut donc représenter une alternative sérieuse.

3,3 M€ déjà collectés grâce au « crowdfunding »

Pour acheter des biens, la Scic recourt aux revenus obtenus par le biais du financement participatif mais aussi de transactions immobilières. La coopérative a ainsi une collecte de fonds auxquels les investisseurs peuvent participer via la plate-forme de crowdfunding Let it Seed. 3,3 M€ ont d’ores et déjà été levés, soit quasiment l’objectif fixé au départ (3,4 M€). Une première opération couronnée de succès que la Scic souhaite renouveler.