Comment financer vos travaux de rénovation ?

Comment financer vos travaux de rénovation ?
partage(s)

Vous envisagez de faire des travaux de rénovation ou d’agrandissement dans votre habitation ? Sachez que différentes solutions et aides financières s’offrent à vous, en particulier si vous vous engagez dans une démarche environnementale.

Un prêt à taux zéro d’un montant de 30 000 € avec l’éco PTZ

Vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro d’un montant de 30 000 € maximum (remboursable sur une période allant de 3 à 10 ans) pour rendre votre habitation plus économe en énergie, plus confortable et moins émettrice de gaz à effet de serre. Pour réaliser ces travaux, vous devez passer par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Conseil SeLoger'

Le gouvernement a mis en place un site pour rechercher les professionnels RGE près de chez vous : www.renovation-info-service.gouv.fr

30% des dépenses déductibles avec le Crédit d’impôt (Cite)

Anciennement appelé le CIDD (crédit d’impôt développement durable), le Cite est, à l’instar de l’éco PTZ, une aide accordée dans le cadre de la réalisation de travaux en faveur de la qualité environnementale. Il permet de déduire de vos impôts 30 % des dépenses d’équipement et/ou de main d’œuvre de vos travaux de rénovation énergétique (isolation thermique, nouveau système de chauffage ou installation utilisant une source d’énergie renouvelable par exemple). Là encore, le recours à un professionnel RGE est indispensable.

Financer travaux de rénovation - Aides financières

Un emprunt de 92 000 € à taux avantageux avec le prêt d’épargne logement

Si vous possédez un Plan d’Epargne Logement (PEL) et/ou un Compte d’Epargne Logement (CEL), vous pouvez prétendre, en fonction des intérêts acquis pendant la phase d’épargne, à un prêt à un taux avantageux pour financer vos travaux. La capacité d’emprunt maximale d’un PEL est de 92 000 € et d’un CEL de 23 000 €. Les deux peuvent être cumulables dans la limite d’un montant maximal de 92 000 €. Sont éligibles :

  • Les travaux à caractère immobilier, c'est-à-dire ayant une incidence sur la surface habitable (extension, division, surélévation, etc.).
  • Ceux qui contribuent à l’amélioration, la conservation, l’équipement ou l’assainissement de votre logement (refaire la salle de bains, changer la chaudière ou poser une cuisine équipée et intégrée par exemple).
  • Si l’objectif est de réaliser des économies d’énergie.

A noter, que les menus entretiens comme les peintures, le papier peint ou le revêtement de sol ne peuvent être financés via un prêt d’épargne logement.

Bon à savoir

Vous pouvez également prétendre à un prêt immobilier amortissable classique pour des travaux d’un montant supérieur à 75 000 €. 

Les aides complémentaires au financement de travaux eco-responsables

D’autres aides s’appliquent pour la réalisation de travaux et l’achat de matériaux dédiés à la rénovation énergétique comme la TVA à 5,5%  ou l’aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat), qui, dans le cadre de son programme « Habiter mieux », octroie, sous condition de ressources, des aides pour le financement de travaux énergétiques dans les logements de plus de 15 ans.

Bon à savoir

Si la nature de vos travaux est d’ordre énergétique, vous pouvez cumuler l’ensemble de ces aides et solutions financières (l’éco PTZ, le Cite, le PEL, la TVA réduite et l’aide de l’Anah).