La rénovation des logements facilitée en 2016

La rénovation des logements facilitée en 2016
partage(s)

Au 1er janvier 2016, plusieurs mesures, visant à favoriser la rénovation énergétique des logements, sont entrées en vigueur.

Développement de l’éco-prêt à taux zéro

Prolongé jusqu'au 31 décembre 2018, l’éco-PTZ permet de financer des travaux améliorant les performances énergétiques. Grâce à un prêt pouvant atteindre 30 000 € et remboursable sans intérêt, les propriétaires de logements peuvent faire appel à des professionnels reconnus garants de l’environnement (RGE). De plus, les personnes éligibles à l'éco-PTZ peuvent y accéder plus facilement car il leur est désormais possible de ne fournir les devis de travaux qu'après l’émission de l’offre de prêt. Enfin, les ménages les moins aisés, aidés par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), peuvent aussi bénéficier d’un micro-crédit accompagné pour financer les travaux.

Les conditions d'éligibilité à l'éco-PTZ :

  • Être propriétaire du logement qui doit lui-même constituer votre résidence principale ou celle de votre locataire.
  • Le logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1990.
  • Le logement ne doit pas avoir déjà bénéficié d'un éco-PTZ.

Mise en place d’une prime d’aide à la rénovation énergétique

Le gouvernement a également décidé d'accorder une nouvelle prime qui viendra complémenter les aides déjà attribuées par l’Anah. Cette prime pourra couvrir 10 % du montant total des travaux de rénovation énergétique d’un logement, dans la limite de 2 000 € pour les ménages « très modestes » et de 1 600 € pour les ménages « modestes ». D’après le ministère du Logement, cette prime devrait profiter à environ 50 000 ménages en 2016.

Prolongation du crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) a lui été prolongé d'un an et permet désormais à ses bénéficiaires de profiter d’un crédit d’impôt s’élevant à 30 % dès la première opération. Pour une personne seule, le montant des travaux pris en compte peut atteindre 8 000 €, tandis qu’il peut s'élever à 16 000 € pour un couple.

Les points-clés à retenir

Le développement de l’éco-PTZ, la prime d’aide à la rénovation énergétique et la prolongation du CITE sont des mesures qui présentent un objectif commun : faciliter la rénovation énergétique des logements.

La rédaction vous conseille :