Les aides méconnues de la rénovation thermique

Les aides méconnues de la rénovation thermique
partage(s)

A côté du prêt à taux zéro ou du crédit d’impôt développement durable, il existe une multitude d’aides ignorées pour réaliser vos travaux d’isolation thermique. 

Pour vous aider à rénover votre habitation, il existe une pléthore de mesures : le prêt à taux zéro qui finance vos travaux à hauteur de 30 000 €, le crédit d’impôt développement durable qui vous donne la possibilité de bénéficier de 15 à 25 % de réduction d’impôt et les diverses aides de l’Agence nationale de l'habitat, pour les foyers les plus modestes. Et jusqu’au 31 décembre 2015, il y a aussi les nouvelles primes de 1500 € et de 3 000 €. Mais vous pouvez aussi compter sur des aides beaucoup moins connues mais tout aussi efficaces…

Conseil Seloger

Gardez toutes vos factures

Cela va sans dire : conservez précieusement toutes les factures pour l'administration fiscale si cette dernière est amenée à vous les réclamer. Prenez le temps de téléphoner au guichet unique mis en place par le gouvernement : beaucoup d’aides sont cumulables, vous pouvez encore réaliser des économies très appréciables… 

Les certificats d'économie d'énergie (CEE) : finance 10 % de vos travaux

Les certificats d'économie d'énergie (CEE, ou C2E) sont issus d’un dispositif européen, créé en 2005 qui passe encore relativement inaperçu pour le moment. Il permet pourtant de faire une petite économie appréciable. En effet, une directive européenne impose aux fournisseurs d’énergie, d’EDF à Total en passant par Gaz de France, etc., de collecter des certificats d’économie d’énergie sous peine de payer une taxe. Lorsque les particuliers font donc des travaux, les entreprises concernées les démarchent pour leur acheter des CEE. Cette prime n'est pas conditionnée à un plafond de ressources. Elle est égale, en moyenne, à 10 % du montant des travaux.

Les aides des collectivités locales, un coup de pouce appréciable

Plusieurs types d’aides peuvent être accordés par les communes, les communautés de communes ou encore les départements. Chaque collectivité détermine ses propres conditions d’aides, en prenant en compte ou pas les ressources des ménages. Le plus simple est de se renseigner auprès du guichet unique, récemment mis en place par les ministères du Logement et de l'Ecologie, qui vous mettra en relation avec un interlocuteur local. Il y a de fortes chances que vous soyez redirigé vers les agences d'informations sur le logement au niveau local (ADIL) ou les délégations locales de l'Anah, dont la compétence dans le traitement des dossiers est reconnue.

Le montant des aides varie selon les collectivités, de 500 à 2 000 euros sur de « petits » travaux, jusqu’à 19 000 ( !) en Alsace pour un projet important de rénovation BBC.

Les aides des entreprises passent par Action Logement : un prêt à tout petit taux

Action Logement, ex-1 % Logement, propose un prêt à taux bonifié destiné à financer des travaux d'amélioration de performance énergétique. Le Comité interprofessionnel du Logement (CIL) vous renseignera sur le niveau du taux auquel vous pouvez prétendre (01 44 85 81 00).

Tous les employés d'une entreprise de 10 salariés et plus, quelle que soit leur ancienneté ou la nature de leur contrat de travail, peuvent prétendre à ces aides. Deux contraintes, cependant :

  1. le logement doit être la résidence principale et doit avoir été acheté avant le 1er janvier 1990 sans recours au prêt à taux zéro pour son achat.
  2. L’aide peut atteindre 10 000 euros selon les entreprises, pour une durée minimum de remboursement de 10 ans. Si l’aide dépasse les 10 000 euros, son remboursement peut être étalé jusqu’à 15 ans.

Pour bénéficier de cette aide, les revenus du propriétaire ne doivent pas dépasser les plafonds du Prêt locatif intermédiaire (PLI) : de 27 767 euros pour une personne seule en zone C à 117 721 euros pour six personnes ou une personne seule avec quatre personnes à charge en zone A.  

Les points clés à retenir

De l’Etat aux collectivités locales, des entreprises à l’Anah, beaucoup d’aides existent pour mener à bien des travaux de rénovation énergétique. Il est possible de financer jusqu’à 80 % de votre projet.