Rénovation logement : les 6 aides qui peuvent vous aider

Rénovation logement : les 6 aides qui peuvent vous aider

Chauffer un logement coûte de plus en plus cher. Pour réduire la facture et améliorer la performance énergétique de votre logement, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides.

1 - Le crédit d’impôt développement durable

Ce dispositif permet de réduire votre imposition sur le revenu en proportion du coût des travaux engagés. Le logement doit être achevé depuis au moins deux ans. Vous êtes propriétaire ou locataire d'un logement qui a plus de 2 ans ? Vous pouvez bénéficier d'un crédit d’impôt développement durable de 30 %.

2 - Les aides ANAH

Avec son programme «Habiter mieux», l’agence nationale de l’habitat (ANAH) peut subventionner jusqu’à 50 % de vos travaux si vous être propriétaire résident, ou 35 % si vous êtes bailleur. Cette aide est cependant placée sous condition de ressources, ou liée à un loyer conventionné (plafonné). Les projets les plus performants (diminution de 25 % de la consommation énergétique) sont éligibles à une prime supplémentaire de 3 000€.

3 - La prime de rénovation énergétique

En plus des dispositifs précédents, une prime exceptionnelle d’un montant de 1 350 € peut être versée pour tous les travaux réalisés avant le 31 décembre 2015, là aussi sous condition de ressources. La demande doit être faite avant le début des travaux, en remplissant le Cerfa 14965*01.

« Rénovation Info Service », votre relais local

Nadia est conseillère info énergie dans l’un des 450 points de Rénovation Info Service que compte le pays. "Ces structures jouent localement un rôle essentiel pour orienter les foyers vers les aides les plus pertinentes, en fonction notamment de leurs revenus et de l’étendue des travaux envisagés. Un rendez-vous peut être pris directement sur Internet via le site www.renovation-info-service.gouv.fr"

4 - L’éco-prêt à taux zéro

Variante du PTZ+ dans le domaine du crédit immobilier, l’éco-prêt à taux zéro permet à tout propriétaire ou copropriétaire d’emprunter sans intérêt jusqu’à 30 000 € pour réaliser un bouquet d’au moins deux travaux de rénovation énergétique. Le dispositif devrait s’éteindre à la fin 2015.

5 - Les subventions des collectivités locales

De nombreuses collectivités locales, à commencer par les régions, ont mis en place des dispositifs incitatifs, pour encourager la rénovation thermique des bâtiments résidentiels, qui peuvent prendre la forme de subventions directes (notamment pour les promoteurs) ou de chèques énergie pour les particuliers. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Conseil Régional.

6 - Les certificats d’économie d’énergie

Avec le système des certificats d’économie d’énergie, les fournisseurs d’énergie s’engagent auprès de l’État sur un plan triennal de réduction de la consommation énergétique moyenne par client, et doivent donc notamment inciter leur clientèle à réaliser des travaux de rénovation énergétique. En échange des efforts consentis, les foyers peuvent alors toucher une prime correspondant à leur diminution de consommation d’énergie.

Les aides disponibles pour la rénovation thermique d’un logement sont nombreuses et variées. Toutes, cependant, ne vous seront pas nécessairement accessibles selon l’ambition de votre projet et votre situation fiscale.

Les points clés à retenir

  • De nombreuses subventions peuvent être proposées par l’ANAH ou encore votre région.
  • La fiscalité reste, par ailleurs, fortement incitative grâce à un crédit d’impôt spécifique.
  • Besoin d’emprunter ? L’éco-prêt à taux zéro vous permet de le faire dans d’excellentes conditions.