Crédit immobilier : comment bien renégocier votre emprunt ?

Crédit immobilier : comment bien renégocier votre emprunt ?
partage(s)

Avec des taux historiquement bas, la situation est propice à la renégociation de votre crédit immobilier. SeLoger vous dit tout ce qu'il faut savoir pour bénéficier du meilleur taux d'emprunt possible.

Une baisse des taux favorable à la renégociation

En cette période de rentrée, les banques, qui n'ont pas encore atteint leurs objectifs commerciaux de prêt immobilier pour 2016, ont engagé un véritable « bras de fer » pour proposer les taux d'emprunt les plus attractifs possibles à leurs clients. Ainsi, en septembre, après un mois d’août plutôt stable, la plupart des banques nationales ont annoncé des baisses de taux allant jusqu’à 0,40 % sur l’ensemble des profils d’emprunteurs. D’après le réseau de courtiers Vousfinancer.com, les taux de crédit moyens s’élèvent actuellement à 1,30 % sur 15 ans, 1,60 % sur 20 ans et 2 % sur 25 ans. C’est donc le moment idéal pour renégocier votre prêt immobilier auprès de votre banque.

Les éléments essentiels pour renégocier son emprunt

Avant de vous lancer dans la renégociation de votre emprunt, trois critères sont à prendre en compte : le différentiel de taux, le capital restant dû, et la durée. Par conséquent, plus votre taux de crédit initial est élevé et plus la durée restante est longue, plus les économies pouvant être réalisées sont importantes. Par ailleurs, sachez que vous pouvez profiter de la renégociation de votre prêt pour réévaluer votre assurance emprunteur. Celle-ci peut être modifiée chaque année, à la date anniversaire de votre contrat. 

Bon à savoir

Actuellement, pour un crédit immobilier à 300 000 € souscrit en janvier, le gain peut être de 10 % !

Ne négligez pas vos frais de crédit immobilier

Pour renégocier votre crédit immobilier, pensez à raisonner en gain net. En effet, aux économies que vous réaliserez sur le long terme, il faut soustraire certains coûts : les indemnités de Remboursement Anticipé (IRA), les frais de dossiers et de garantie à régler pour le nouvel emprunt. Néanmoins, si vous renégociez votre emprunt immobilier dans votre banque actuelle, celle-ci ne vous réclamera pas d’indemnités de remboursement anticipé, mais uniquement des frais de dossier, visant à couvrir le coût de l’avenant au crédit. A contrario, si vous faites racheter votre crédit par une banque concurrente, vous devrez obligatoirement payer ces IRA, généralement plafonnées à 6 mois. Il peut alors être judicieux de faire appel à un courtier en crédit, comme Vousfinancer.com, pour obtenir le meilleur taux possible.

Des indemnités de remboursement anticipé plafonnées

Les IRA sont plafonnées par la loi à 6 mois d'intérêt et 3 % du capital restant dû.