Prêt relais : pouvoir acheter sans avoir encore vendu votre maison

Un prêt relais dure généralement un an, renouvelable une fois. © Production Perig - Fotolia
partage(s)

Vous souhaitez financer en partie l’achat de votre nouvelle maison par la vente de votre résidence précédente ? Il vous est possible d’anticiper sur la vente en contractant un prêt relais auprès de votre banque.

Une décision d’achat doit souvent se prendre le plus vite possible pour éviter de manquer une bonne affaire. A l’inverse, il vous faudra au minimum deux à trois mois pour percevoir les bénéfices de la vente de votre ancienne maison, et ce dans le meilleur des cas ! Dans le cadre d’un crédit relais, la banque vous prête par anticipation le produit de la vente de votre maison pour vous donner les moyens d’acheter immédiatement votre nouveau logement. A charge pour vous de rembourser la somme prêtée dès que les fonds de la vente vous parviendront : dans l’intervalle, seuls les intérêts seront dus.

Le prêt relais en quelques chiffres

  • 40 % des propriétaires ont recours à un prêt relais pour financer un nouveau bien.
  • Le taux effectif moyen pratiqué au premier trimestre 2014 était de 4,04 %.
  • Le taux d’usure se situe au-delà de 5,39 %.

2 types de prêts relais

Si le prix de votre nouvelle maison est moins élevé que celui de l’ancienne, le crédit relais peut suffire au financement : il s’agira alors d’un prêt relais « sec ». Dans les autres cas, qui constituent l’écrasante majorité, le prêt relais sera accompagné d’un crédit immobilier classique : les deux crédits seront soit « associés » (ils restent distincts), soit « intégrés » (le montant du crédit relais abonde celui du crédit immobilier, mais pourra faire ensuite l’objet d’un remboursement anticipé partiel).

L’exemple de la famille Deneval

Les époux Deneval rêvent de quitter enfin leur T2 à Valenciennes (Nord) pour s’offrir une petite maison dans le Hainaut, d’une valeur de 230 000€ tous frais inclus. La banque fait expertiser l'appartement par un notaire à 140 000€.

  • La banque accorde un prêt relais égal à 80 % de la valeur de l’appartement, soit 112 000€.
  • Ce prêt relais est adossé à un prêt principal d’un montant de 118 000€, soit l’acompte pour permettre l’achat de la maison.
  • Le couple parvient finalement à vendre sa maison pour 130 000€ net vendeur. Il rembourse alors à sa banque les 112 000€ du prêt relais, et conserve 18 000€ pour ses économies personnelles.

Comment réussir son prêt relais ?

Un prêt relais dure généralement un an, renouvelable une fois : il appartient donc au propriétaire de tout mettre en œuvre pour vendre son bien au plus vite, faute de quoi le montant dû pourrait être transformé en crédit amortissable classique. Il convient de se montrer réaliste sur le prix de vente dès le départ, et de s’adapter en fonction du résultat des premières visites. Six mois avant l’échéance, la banque n’hésite pas à vous prodiguer des conseils pour accélérer la vente.

Le prêt relais, bien sûr, vous fait courir le risque de rester avec deux maisons et deux crédits. Toutefois un crédit bien négocié et une vente menée avec pragmatisme devraient vous épargner ces désagréments, et accompagner en douceur votre changement de résidence.

Les points clés à retenir

  • Le prêt relais constitue une avance sur la vente de votre logement.
  • Le prêt relais s’envisage sur le court terme et implique une vente dans l’année qui suit.
  • Il est précieux pour ne pas rater la maison de vos rêves.