Déduction fiscale : Louer meublé permet d’amortir le logement et le mobilier

Déduction fiscale : Louer meublé permet d’amortir le logement et le mobilier
partage(s)

La location en meublé, imposée selon le régime du réel, à l’exclusion du micro foncier, vous offre la possibilité d’amortir, donc de déduire le coût d’acquisition de l’immobilier et du mobilier.

L’amortissement permet d'obtenir des déductions fiscales

L’amortissement se définit comme la constatation comptable de la dépréciation de certains éléments d’actif (comme les biens immobiliers) qui résulte de l’usure ou de l’obsolescence. Il sert à répartir la perte de la valeur du bien sur sa durée totale d’utilisation. L’amortissement est considéré comme une charge fiscalement déductible du résultat imposable. Cependant, il est limité. Ils ne sont admis en déduction que s’ils ne génèrent pas un déficit, c'est-à-dire si les dépenses engagées pour le bien locatif sont supérieures aux loyers encaissés. Les amortissements non déduits ne seront pas perdus, ils pourront être déduits du résultat des exercices suivants, dans le respect des limites des déductions applicables.

Bon à savoir

Pour pratiquer ces amortissements, vous devez déclarer vos revenus sur la déclaration n° 2031. Afin de vous aider, vous pouvez adhérer notamment à un centre de gestion agréé. Cette adhésion sera assortie d’avantages fiscaux non négligeables (réduction d’impôt et non majoration de 25%).

L’amortissement appliqué à la location meublée

Le principal intérêt de la location meublée réside dans la possibilité pour le loueur de pratiquer des amortissements sur le bien immobilier et le mobilier. Ainsi, les charges déductibles seront plus importantes et les loyers imposables moindres, d’où l’économie d’impôt. Il est possible de pratiquer un amortissement dont les durées sont préconisées par l’administration fiscale : pour un bien immobilier la durée est comprise entre 20 et 50 ans, le propriétaire peut donc déduire tous les ans, entre 5 % et 2 % du coût d’acquisition du logement. Concernant le mobilier (la literie, l'électroménager, les tables, les chaises, …), la durée d’amortissement est fixée à 10 ans, ce qui vous permet de déduire 10 % du coût d’acquisition tous les ans.

Références juridiques

  • Article 39 C du CGI
  • Décret 2015-981 du 31/07/2015
  • BOI-BIC-AMT-10-40-30