Défiscalisation : 5 astuces pour payer moins d'impôt grâce à l’immobilier !

Défiscalisation : 5 astuces pour payer moins d'impôt grâce à l’immobilier !

Si l’investissement immobilier vous intéresse et que vous souhaitez en profiter pour défiscaliser, découvrez 5 astuces et 5 dispositifs distincts pour bien défiscaliser grâce à l’immobilier.

1. Economisez jusqu’à 63 000 € d’impôts avec le Pinel

Le dispositif emblématique de la défiscalisation grâce à l’immobilier est sans conteste la loi Pinel. Son principe consiste à déduire du montant de vos impôts un pourcentage du prix d’achat du logement neuf dans lequel vous avez investi et que vous devez louer en respectant un certain plafond de loyer. Vous obtenez ainsi une réduction d’impôt de 12 % si vous louez votre logement neuf durant 6 ans, 18 % si vous le louez durant 9 ans, et 21 % si vous le louez durant 12 ans. Notez que le plafond de loyer qui vous est imposé est fixé selon la zone géographique dans laquelle se situe le bien.

Loi Pinel 2018/2021 - Modalités
Vous souhaitez profiter du dispositif  ? Réalisez une simulation Pinel personnalisée. © SeLoger

2. Investissez dans une résidence de service avec le dispositif Censi-Bouvard

Les résidences de service ont le vent en poupe, à l’image des résidences qui abritent par exemple des logements adaptés aux personnes âgées, des logements pour étudiants, ou encore des logements de tourisme, etc. Les demandes dans ce type de résidences ne cessent d’augmenter, et vous pourrez en outre défiscaliser une partie de votre investissement grâce au dispositif Censi-Bouvard. Vous obtenez alors une réduction d’impôt de 11 % du prix de l’achat dans la limite de 300 000 €, et vous devez, en contrepartie, vous engager à louer le logement durant 9 ans minimum. 

Bon à savoir

Pour le dispositif Pinel comme pour le dispositif Censi-Bouvard, la niche fiscale est plafonnée à 10 000 € par an et par foyer fiscal.

3. Défiscalisez avec certaines SCPI

Les SCPI ont la cote et depuis un certain temps, davantage de Français s’y intéressent. Il existe une grande diversité de SCPI, de la plus généraliste à la plus spécialisée, car certaines concernent des secteurs bien particuliers, tels que les biens immobiliers pour le médical, ou encore des SCPI localisées dans un secteur géographique bien spécifique, etc. Cela explique le grand nombre de SCPI qui s’orientent sur les biens immobiliers avec avantages fiscaux tels que Pinel, Malraux, déficit foncier, etc. Les SCPI sont donc nombreuses et variées, et vous permettent d’investir dans l’immobilier sans aucune gestion locative, avec un minimum de contraintes. De plus, vous pouvez en profiter pour diversifier vos investissements dans différents lots, ce qui permet de minimiser les risques.

4. Créez un déficit foncier, jusqu’à 10 700 € par an

Pour défiscaliser dans l’immobilier ancien, rien de tel que la création d’un déficit foncier. Vous allez effectuer des travaux de rénovation dans un bien immobilier ancien dans lequel vous aurez investi dans l’objectif de le louer, à condition que le montant des travaux soit supérieur à vos revenus fonciers. Vous allez ainsi déduire de vos revenus imposables les montants de tous les travaux d’entretien, d’amélioration ou de rénovation, avec un plafond de 10 700 € sur une année, en sachant que les déficits non utilisés sur une année N peuvent être répercutés durant les 10 années suivantes. Cela vous permet alors de défiscaliser sur plusieurs années, tout en augmentant la valeur de votre bien qui pourra se louer et se revendre plus cher.

Bon à savoir

Les travaux de construction ou d’agrandissement ne peuvent pas être pris en compte dans le mécanisme du déficit foncier.

5. Défiscalisez entre 22 et 30 % en investissant avec la loi Malraux

L’un des dispositifs les plus intéressants reste le dispositif Malraux, notamment pour ceux qui sont fortement imposés. En effet, en investissant dans un immeuble classé, situé dans certaines zones précises, vous pouvez déduire de vos impôts 22 à 30 % du montant des travaux de restauration que vous allez engager, dans la limite de 100 000 € de travaux par an et durant 4 années consécutives maximum. La part déductible dépend du secteur dans lequel se situe l’immeuble, et le logement que vous avez rénové devra être loué durant 9 ans minimum après la fin des rénovations. La défiscalisation immobilière en loi Malraux s’élève à 30 000 € par an, ce qui explique qu’elle est intéressante pour les foyers fortement imposés.

Pour profiter du dispositif Malraux 2017, vous devrez remplir plusieurs conditions précises

Bon à savoir

Si vous souhaitez investir dans l'immobilier pour bénéficier de la défiscalisation loi Pinel, pensez à vous renseigner au sujet des zones géographiques éligibles.