Le dispositif « Louer abordable » permet de bénéficier jusqu'à 85 % de déduction d'impôt !

En 2016, on évaluait à 100 000 le nombre de logements vacants, à Paris. © Alain Le Bot
partage(s)

Depuis le 1er février 2017, la nouvelle exonération fiscale, destinée aux propriétaires acceptant de louer en dessous des prix du marché, est entrée en vigueur. Ces exonérations peuvent atteindre 85 % sous certaines conditions dans des communes « tendues ».

Les communes « les plus tendues » prioritairement ciblées par ce dispositif

Le dispositif « Louer abordable » propose une déduction minimale de 30 % du montant des loyers perçus dans les communes « les plus tendues », là où l’on constate « un déséquilibre important entre l'offre et la demande de logements, entraînant des difficultés d'accès au logement sur le parc locatif existant », selon un communiqué du ministère.

Bon à savoir

Pour savoir si votre commune relève du dispositif, un site a été mis en place par le ministère : www.louer-abordable.gouv.fr 

6 174 communes concernées découpées en quatre zones

Le ministère a recensé 2 274 communes « les plus tendues », réparties en trois zones : 77 dans la zone A bis (Paris et petite couronne), 650 dans la zone A (grande couronne parisienne, Côte-d'Azur, Aix-Marseille, Montpellier, Lille, Lyon) et 1 547 dans la zone B1 (autres agglomérations). Dans les 3 900 communes « tendues », regroupées dans la zone B2, la déduction fiscale pour les propriétaires sera de 15 % des revenus locatifs.   

Le décret est en cours de rédaction pour fixer les prix plafonds

Le calcul de l’exonération dépendra du loyer pratiqué. Elle pourra atteindre 70 %  dans les zones les plus tendues, 50 % en zone B2. Les prix plafonds seront bientôt publiés dans un décret « en cours de publication », assure le ministère, même si les valeurs sont déjà connues :

  • 11,77 € par m² en zone A bis.
  • 9,06 € en zone A,.
  • 7,80 € en zone B1.
  • 5,82 € en zone B2.

« Louer abordable »... les contreparties pour le propriétaire

Comme toujours, qui dit exonération fiscale suggère durée du dispositif : le propriétaire doit s’engager à louer à ce tarif pendant 6 ans, voire 9 s'il obtient une aide financière pour rénover le logement. Mieux encore, la déduction peut s’élever à 85 % sur l’ensemble du pays si le propriétaire décide de louer à travers un intermédiaire, à savoir une association agréée par l'Etat ou une agence immobilière à vocation sociale.

Objectif : remettre 50 000 logements vacants sur le marché

Le dispositif « Louer abordable » sera opérationnel jusqu’à la fin 2019, son objectif étant de remettre sur le marché locatif 50 000 logements vacants en trois ans. Le dispositif a pour vocation de se substituer au « Besson ancien » ou encore au « Borloo ancien », dont l’extension est prévue pour fin 2019.


© logement.gouv.fr