Les dispositifs de défiscalisation immobilière

Les dispositifs de défiscalisation immobilière
partage(s)

Loi Pinel, loi Malraux, loi Censi Bouvard, pour investir dans l'immobilier vous n'avez que l'ambarras du choix. Pour vous constituer un patrimoine et optimiser votre projet, découvrez quel dispositif fiscal est adapté à votre situation.

Investissement locatif : bénéficiez d'une réduction d'impôt avec la Loi Pinel

Imputable rétroactivement au 1er septembre 2014 (excepté pour les descendants, lire encadré) et valable jusqu’à décembre 2016, la loi Pinel permet de se constituer un patrimoine en réduisant ses impôts sur le revenu. Trois formules existent :

  1. 12 % du montant de l'investissement sur 6 ans,
  2. 18 % sur 9 ans
  3. 21 % sur 12 ans.

Jusqu’à 32 % en Outre-mer…

L’appel aux ménages pour investir dans l'immobilier neuf (ou en état futur d’achèvement) veut favoriser la location et lutter ainsi contre l’explosion des prix, notamment dans les métropoles, puisqu’un plafond de 5500 €/m2 par habitat a été fixé (DOM-TOM compris). Le dispositif plafonne l’investissement à 300 000 € et à deux logements par an.

Bon à savoir

Trois opportunités, applicables depuis le 1er janvier 2015, s’offrent à des parents voulant louer leur bien à un ascendant-descendant via la loi Pinel :

  • L'ascendant-descendant ne doit plus être rattaché au foyer fiscal disposant de l’avantage fiscal
  • Le locataire ne doit pas excéder les plafonds de ressources prévus par la loi (selon la zone, la situation familiale,,...)
  • Régler un loyer dans la mesure du marché (gratuité ou montant sous-évalué interdits)

Location d'un parking ou loi Censi Bouvard : des investissements efficaces 

Pour diversifier vos investissements locatifs en ville, visez les places de stationnement, les garages ou boxes proches des immeubles résidentiels. Avec une gestion locative simplifiée et des charges réduites, il est fréquent de toucher un rendement net de 5 %.

Des enfants pensant à leurs parents dépendants opteront davantage pour la loi Censi Bouvard, proche de la loi Pinel. La différence principale avec cette dernière se situe dans le fait que la location meublée doit être dans une résidence avec services.

Privilégiez l'investissement immobilier au placement 

En rendement, l’investissement dans le bâti est incontestablement plus lucratif qu’un placement à long terme. A « rendement garanti », un placement rapportant plus de 3 % est aujourd’hui assez rare. Alors que les chiffres prouvent qu’un logement peut plus que doubler en deux décennies, vous aurez d’ici là récupéré en moyenne de 3 % à 5 % nets chaque année par locataire.

Loi Malraux : une déduction fiscale attractive pour les vieilles pierres

Selon le secteur et après validation du préfet, les lois Malraux et Monuments Historiques offrent des avantages fiscaux alléchants. De 22 000 € à 30 000 € par an, les propriétaires d’un immeuble ancien déduiront de leur imposition sur le revenu des factures (plafond à 100 000 € par an) consacrées à sa restauration. Les logements doivent ensuite être loués au moins neuf années.

A court ou long terme, vous aurez compris qu’il existe un dispositif de défiscalisation adapté à vos besoins. Il faut seulement avoir conscience qu’un investissement immobilier ne se rompt pas comme un plan d’épargne.

Les points clés à retenir

  • La loi Pinel permet de défiscaliser contre une location, avec possibilité de léguer son bien ensuite. Idéal pour des parents.
  • La loi Censi Bouvard convient pour les résidences avec services.
  • La loi Malraux permet de rénover un bien de caractère tout en obtenant des réductions d'impôt.