Loi Pinel : ça marche aussi pour l'ancien

Loi Pinel : ça marche aussi pour l'ancien
partage(s)

Contrairement à une idée répandue, le dispositif Pinel ne s'applique pas uniquement qu'à l'immobilier neuf. Vous pouvez également en bénéficier, en investissant dans l'ancien.

Bénéficiez d’un avantage fiscal en investissant dans l'ancien

L’immobilier neuf n’est pas le seul investissement à vous permettre de bénéficier d'une réduction d'impôt. Le dispositif Pinel, permettant des déductions de 12, 18 ou 21 % du montant de son investissement, dans la limite de 300 000 €, concerne également l'achat de biens anciens. Cependant, seuls certains types de logements sont concernés. En effet, pour pouvoir bénéficier d’une réduction fiscale, le bien doit être qualifié d'inhabitable en l'état par un professionnel. Il doit avoir été acquis depuis le 1er septembre 2014 et se situer dans une zone éligible au dispositif, à savoir les zones tendues.

D’autre part, les travaux doivent rendre le logement décent (équipements sanitaires, chauffage, électricité, isolation, etc.) et améliorer ses performances énergétiques (label HPE ou BBC rénovation 2009). Les travaux doivent être obligatoirement réalisés par une entreprise. En effet, les factures pourront être demandées par le fisc et par le contrôleur au moment où celui-ci constatera, une fois les travaux terminés, que le logement respecte les conditions nécessaires pour profiter de l'avantage fiscal.

Bon à savoir

Le loyer du logement ne peut pas dépasser un plafond fixé, en fonction de la zone : les différents plafonds sont identiques à ceux exigés par la loi Pinel dans le neuf.

Une réduction d’impôt calculée sur le prix d’achat

Le logement peut être dorénavant être loué à un ascendant-descendant, du moment que celui-ci est n’est pas rattaché au foyer fiscal. La réduction d'impôt est calculée à partir du prix d'achat majoré des frais et du coût des travaux dans la limite de 5 500 € m². Son montant cumulé avec d'autres réductions d'impôt ne peut dépasser les 10 000 €. Cet avantage fiscal est ensuite réparti en fonction du nombre d'années d'engagement.

Si l'acquéreur choisit une période de 12 ans, il aura la possibilité de réduire chaque année un neuvième de sa réduction pendant 9 ans puis 1 % pendant les trois années suivantes. L’avantage de l’ancien, par rapport à un achat sur plan dans le neuf, est que l’investisseur peut profiter de la réduction d’impôt plus rapidement : un avantage non négligeable pour les investisseurs pressés de défiscaliser.


La rédaction vous conseille :