10 buildings qui vous donne un aperçu du futur

10 buildings qui vous donne un aperçu du futur

Les bâtiments à l’allure futuriste ne sont pas qu’un fantasme tiré des livres de science-fiction. Il existe, dans le monde, des constructions époustouflantes, qui vous plongent directement dans le XXIIe siècle !

Agé de 38 ans, le jeune architecte et conférencier, Marc Kushner, a exposé dans son livre « The Future of Architecture in 100 Buildings » une théorie intéressante. Dans son pamphlet, il a balayé plus de trente ans d’architecture pour nous faire prendre conscience que son avenir c’est vous, c'est nous, bref, c'est tout le monde. L’architecture, de par les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux sans cesse créés, s’est adaptée aux besoins des hommes. Et ce serait la fin (enfin ?) des constructions où l’homme devait s’adapter à l’architecture.

1. Le pavillon Tverrfjellhytta reindeer, à Hjerkinn, Norvège

En plein centre de la Norvège, dans les montagnes Dovrefjell, se trouve une construction aux formes spectaculaires qui s’intégre parfaitement dans le décor. Un bâtiment visant à ne pas défigurer les lieux, tout en offrant un confort incroyable aux randonneurs venus jusqu’ici.

a ©diephotodesigner, courtesy of Snøhetta / TED

2. Le parasol Métropole, à Séville, Espagne

Cette impressionnante construction, composée de 6 parasols en forme de champignons, avait trois objectifs : protéger un site romain découvert par hasard, offrir un lieu d’échange avec des cafés et restaurants et créer une sensation de « grandeur » en aménageant un square.

© Fernando Alda / David Franck / TED

3. Le complexe Alcabideche Social, à Alcabideche, Portugal

Ces maisons, aux looks surprenants, s’éclairent la nuit toutes seules, offrant ainsi un maximun de sécurité. Chaque maisonnette possède ainsi un jardin, considéré comme une « extension » naturelle.

© Ricardo Oliveira Alves / TED

4. Drift pavillon for Design Miami/2012, Miami Beach, Floride

Quand un collectif d’architectes de Miami s’associe, en 2012, avec le constructeur de tentes gonflables Snarkitecture, ça a donné un pavillon éphémère où la lumière, qui passait entre les « stalactites » gonflées offrait un environnement zen à ses spectateurs. 

© Markus Haugg / TED

L'architecture ce n'est pas des maths ou de la géographie, ce sont des émotions viscérales ». 

Marc Kushner

5. Ark Nova, à Matsushima, Japon

Une construction gonflable, réalisée en duo par Arata Isozaki et Anish Kapoor (l’artiste du controversé « Vagin de la Reine », à Versailles)  n’est autre… qu’une salle de concert, conçue et imaginée pour se déplacer !

© Lucerne Festival Ark Nova / TED

6. Bureaux de China Central Television, à Pékin, Chine

La volonté des dirigeants de la chaîne CCTV était claire : ne pas avoir à construire un énième building, mais une structure visant à encourager les échanges entre les services et les personnes.

© lafarge.com

7. Le pavillon Wendy dans le Queens, à New York

En 2012, Marc Kushner a gagné un prix pour son « œuvre » originale appelée Wendy. Une structure à l’aspect très étrange qui n’avait qu’un seul but : améliorer la qualité de vie des gens du quartier. Comment ? Grâce à un système ingénieux lui permettant de renouveler l’air des alentours.

© inhabitat.com

8. Station essence, parc et piscine à Batumi, Géorgie

L’idée était ici de repenser le lieu pour le public et d'en faire un lieu social. Alors plutôt que d’avoir plusieurs types de bâtiments, c'est le même architecte qui a réalisé l'ensemble de la structure.

© Giorgi Khmaladze / TED

9. Mapungubwe Interpretation Centre, Afrique du Sud

Non, ce n’est pas un amas de rochers mais bien une extension du Parc National Mapungubwe. Soucieux de préserver l’environnement, le cabinet Peter Rich Architects a fait bâtir ce bâtiment selon une technique vieille de 600 ans, pour notamment dynamiser l’économie locale.

©Obie Oberholzer / TED

10. Favela Painting Project, à Rio de Janeiro, Brésil

À l’image de ce qui s’est passé récemment à Palmitas, au Mexique, les artistes allemands Jeroen Koolhaas et Dre Urhahn de Haas&Hahn ont entièrement repeint la favela de Santa Marta, à Rio. Le but ? Transformer des zones « déprimées » en quelque chose de beaucoup plus positif, permettant notamment de relancer l’économie locale.

©Haas&Hahn / TED

La rédaction vous conseille :