Les 8 pires voisins de l'histoire, on en connaît tous un. Le 6 est vraiment insupportable

Les 8 pires voisins de l'histoire, on en connaît tous un. Le 6 est vraiment insupportable
partage(s)

Vivre en communauté ce n’est pas toujours chose aisée. Si nos voisins savent parfois se montrer courtois et agréables, ils peuvent aussi faire preuve d’un total manque de respect et nous rendre complètement dingues.

Il y a plusieurs types de voisins. Certains ont absolument tout pour plaire, et pour un peu, ils vous apporteraient le café/croissant le matin. D'autres, au contraire, sont de véritables plaies que l'on est bien obligé de se coltiner, bon gré mal gré ! Qu'on les aime ou qu'on les déteste, nos chers voisins sont tous dotés d'une personnalité qui leur est propre, parfois un peu trop explosive à notre goût, mais on finit par s'y faire. Voici une petite analyse détaillée de tous les types d'énergumènes qui sont susceptibles de faire partie de votre voisinage... Et vous, lesquels avez-vous dans votre immeuble ?

1. Le fêtard

Un lieu de fête hyper convivial, ouvert tous les jours même en semaine ! Quelle joie, surtout quand on doit bosser le lendemain…

2. Le cracra

Il y a celui  qui balance ses mégots de cigarette un peu partout et qui transforme la cour de l’immeuble en cendrier géant. Il y a celui qui confond le local poubelle avec la déchetterie municipale. Il y a celui  qui encombre tellement le pallier avec tout son bazar qu’il devient impossible de passer. Et parfois, tous ces énergumènes ne sont en réalité qu’une seule et unique personne ! Dans ce cas-là vous avez tiré le gros lot, félicitations. Généralement, il est également livré avec un certain laisser-aller en matière d’hygiène qui va bien avec. La dernière fois que vous êtes passé devant chez lui, vous avez cru apercevoir distinctement un ou deux rats et une petite escouade de cafards passer par-dessous la porte. Depuis, vous évitez la zone comme la peste…

3. Le sans-gêne

La première fois, il est venu toquer chez vous pour faire votre connaissance, et vous emprunter un peu de sel ou de café au passage. Jusque-là, vous l’avez trouvé super sympa, rien à redire... Et puis, vous vous êtes rendu compte qu’il venait quasiment chaque jour pour emprunter à chaque fois un truc différent, qu’il vous rend une fois sur deux. C’est à croire qu’il n’a rien chez lui : il fait son marché dans l’immeuble, toquant à toutes les portes au petit bonheur pour faire ses courses ! À ce rythme, il va finir par venir pour vous demander de lui filer un demi-poulet et vos clefs de bagnole.

4. Le « Do It Yourself » compulsif

Du dimanche, et aussi du lundi, du mardi, du mercredi…. On se demande bien ce qu’il trafique chez lui d’ailleurs celui-là, à ce stade il a déjà du bâtir trois machines à remonter le temps, deux mini-centrales atomiques et même une ou deux fusées interplanétaires. Quelle que soit l’heure, il visse, perce, scie et donne des coups de marteau, à la grande joie de tout le voisinnage.

5. Les parents trop cool

Vu le raffut inimaginable qu’ils font en permanence, leurs gosses doivent suivre un entraînement intensif au bowling, saut de haie et 4x100mètres, c’est pas possible autrement. Vous les entendez en permanence hurler, jouer, pleurer ou encore balancer des balles rebondissantes sur leur plafond (c’est-à-dire sous votre plancher). De quoi vous dégoûter à jamais des enfants.

6. L’ours bourru

Bourru, ronchon et peu loquace, il répond une fois sur dix au « Bonjour ! » enjoué de ses voisins. Il n’aime personne, ou alors il est très timide, personne ne le sait puisqu’aucun être doué de parole dans cet immeuble n’a réussi à lui tirer plus de trois mots d’affilée… Le pire, c’est quand vous vous retrouvez dans l’ascenseur avec lui : silence gêné et regards fuyants en perspective…

7. La princesse aux hauts talons

Clac, clac, clac, fait le bruit de ses talons sur le carrelage de sa cuisine. Bam, Bam, Bam, fait le bruit du balai du voisin excédé qui cogne son plafond. On se demande encore pour quelle raison elle insiste à se promener chez elle en talons aiguilles, peut-être qu’elle s’entraîne pour le prochain festival de Cannes ? Vous avez déjà tenté de lui offrir une paire de pantoufles, que vous avez glissée dans sa boite à lettres, mais il semblerait qu’elle n’ait pas vraiment compris le message…

8. Le couple expansif

Ils savent, mieux que quiconque, partager la joie de leurs ébats avec tout l’immeuble (et accessoirement, la planète entière.) Soit ils n’ont pas compris qu’avec des murs aussi fins on entendait tout… Soit c’est délibéré et ils veulent montrer au monde entier à quel point ce sont des bêtes de sexe. Pour les calmer, il existe une technique redoutable et infaillible, que je m’empresse de partager avec vous : il suffit de cogner sur le mur et de hurler « Arrête de simuler, tu ne trompes personne ! » Je vous assure que vous serez surpris à quel point c’est efficace. Non, ne me remerciez pas…