Cette maison bioclimatique exploite les atouts de son environnement

Cette maison bioclimatique exploite les atouts de son environnement
partage(s)

Un couple a fait le choix de construire une maison bioclimatique avec l’aide de leur architecte. Leur maison s’adapte parfaitement aux contraintes du climat montagnard et parvient même à exploiter les atouts de son environnement.

Une maison qui s’adapte aux contraintes du climat montagnard

Au départ, le couple qui a souhaité faire construire cette maison n’avait pas envisagé une maison bioclimatique. C’est leur architecte, Joëlle Personnaz, qui les a convaincus de tirer profit de l’environnement et du climat montagnard. C’est ainsi que la maison a été érigée en haut d’une pente naturelle, et a été construite en demi-niveaux afin de s’adapter à la forme du terrain. L’orientation des pièces a été imaginée de telle sorte que les pièces à vivre soient orientées, à l’abri des regards, pour préserver l’intimité de la famille.

Maison bioclimatique
La maison a été construite en haut d'une pente naturelle. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon
Maison bioclimatique
Elle a été conçue de façon à pouvoir exploiter les atouts du climat montagnard. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon

Une demeure bioclimatoique protégée du froid et de la chaleur !

La maison est en forme de L et l’architecte a tenu à optimiser l’orientation de la maison en plaçant la grande baie vitrée vers le sud, ce qui permet de faire entrer le soleil l’hiver pour bénéficier d’un apport de chaleur. Pour préserver la fraîcheur l’été, des casquettes en panneaux de viroc ont été accrochées à la façade afin de protéger la baie vitrée lorsque le soleil est haut, tandis que le soleil bas de l’hiver entre sans problème dans la pièce. De ce fait, la maison n’a pas besoin de climatisation en été. La façade nord est de la maison est totalement fermée et opaque, ce qui permet de protéger la maison du froid durant l’hiver.

Maison bioclimatique
Une grande baie vitrée a été placée vers le sud afin de bénéficier d'un apport de soleil et donc de chaleur durant l'hiver. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon

Des matériaux respirants et respectueux de l'environnement

Les matériaux utilisés pour concevoir la maison ont également été choisis avec soin, puisqu’ils contribuent à l’efficacité énergétique de la maison. Ainsi, l’architecte a choisi des murs hybrides, composés de briques et de terre cuite qui permettent de laisser le mur respirer, mais qui contiennent également une isolation composée de laine de lin et de chanvre. La maison a également été enduite de chaux et la toiture comporte une charpente en bois ainsi qu’une isolation en laine de bois. Il s’agit de matériaux qui respirent, permettent de réguler l’humidité et préservent une sensation de fraîcheur dans la maison. Ils sont issus de ressources naturelles qui réduisent l’impact sur l’environnement. Enfin, les murs et la toiture de la maison comportent une enveloppe extrêmement isolante qui limite l’utilisation de chauffage durant l’hiver.

Maison bioclimatique
Les matériaux sont issus des ressources naturelles et réduisent l'impact sur l'environnement. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon
Maison bioclimatique
Les murs sont composés de briques et de terre cuite et l'isolation est composée de laine de lin et de chanvre. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon

Des panneaux solaires pour assurer le chauffage de la maison

Le chauffage de la maison est assuré par des panneaux solaires qui sont à la fois responsables du chauffage par le sol mais également de la production d’eau chaude et ce, toute l’année. Pour optimiser le rendement, le pan sud du toit est plus raide que le nord, sans compter que la pente chasse la neige qui les recouvre durant l’hiver. Les performances énergétiques de la maison sont donc à leur apogée.

Maison bioclimatique
Les panneaux solaires assurent le chauffage au sol et la production d'eau toute l'année. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon
Maison bioclimatique
Le pan sud du toit est plus raide que le nord, ce qui permet notamment de chasser la neige qui s'y dépose. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon

Les volumes de la maison ont été étudiés minutieusement

La forme compacte de la maison n’a pas été choisie par hasard, puisque ces volumes jouent un rôle important dans l’optimisation des coûts et des performances énergétiques. En effet, un espace compact permet de réduire la consommation d’énergie car la surface exposée en façade aux éléments est réduite. A l’intérieur de la maison, les volumes ont été pensés de telle sorte que les pièces paraissent spacieuses, notamment à travers les baies vitrées, mais également à travers le choix des couleurs : blanc, gris anthracite et noir, le tout relevé par des touches de couleurs vives dans chacune des pièces.

Maison bioclimatique
Les volumes ont été pensés pour que les pièces paraissent plus spacieuses. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon
Maison bioclimatique
Les couleurs dominantes sont le blanc, le gris anthracite et le noir, et chaque pièce bénéficie d'une touche de couleur vive. © Joëlle Personnaz / Eliane Rossillon