Propriétaire d'un terrain ? Et si vous louiez votre jardin à des campeurs ?

Propriétaire d'un terrain ? Et si vous louiez votre jardin à des campeurs ?
partage(s)

En pastichant le vieil adage, tout s’achète, on peut même dire qu’à l’heure des plates-formes collaboratives, tout se loue... comme les terrains des particuliers pour les campeurs !

Louer son terrain privé à des campeurs ? C'est possible !

Le camping est un art de vivre qui réclame parfois beaucoup de patience. Au cœur des vacances, certains campings sont bondés et la promiscuité n’est pas toujours agréable à vivre. Certains campeurs ont trouvé la parade en allant planter leur tente directement chez l'habitant. Deux sites existent déjà en France, Glamping et HomeCamper, pour les guider. La demande est réelle mais elle ne rencontre pas vraiment une offre adaptée. Pourtant, il s’agirait là d’un bon moyen pour les propriétaires d'un jardin, d'un bois ou d'un pré de gagner un peu d’argent. Pour ce faire, l’inscription sur le site se fait simplement. Il leur appartient de décrire leur bien et de donner les dates disponibles. La plate-forme se charge ensuite de mettre en lien les campeurs et les hôtes.

Au préalable, une déclaration en mairie est nécessaire

A l’instar d’Airbnb, le propriétaire ne peut se transformer en camping… sauvage ! Il peut louer jusqu'à six emplacements et au maximum trois mois par an. Son activité doit être déclarée en mairie. S'il veut louer plus d'emplacements ou plus longtemps, une déclaration préalable en mairie s’impose qui jugera de l’opportunité de lui accorder un permis. Attention, le propriétaire ne doit pas ignorer certaines interdictions de location. Sur la plage, les lieux classés ou à certains moments de l’année (interdictions préfectorales liées au risque d'incendie par exemple), il n’est pas permis de louer. 

Des gains annuels estimés entre 1 500 et 3 000 €

D’après les deux sites, les gains peuvent osciller entre 1500 et 3000 € l'année. Attention : si ces revenus ne dépassent pas 15 000 € bruts par an, ils sont considérés comme du micro-foncier et doivent être déclarés comme tels. Les sites appellent à la vigilance les propriétaires concernant l’assurance. Il est conseillé d’appeler son assurance pour savoir si les éventuels dégâts causés par des campeurs indélicats sont remboursés.

Bon à savoir

Il existe aussi des plates-formes de location de piscines privées, comme fewhourz.com, où l'on peut louer sa piscine pour quelques heures ! Le prix de cette location est variable, seuls les propriétaires sont habilités à en déterminer le montant. A titre indicatif mais sans doute exceptionnel, une propriétaire, ayant loué sa piscine inutilisée tout le mois d’août de 13h à 20h, a récupéré 4 500 € !