Un ingénieur construit des maisons à partir de bouteilles en plastique pour les réfugiés

Un ingénieur construit des maisons à partir de bouteilles en plastique pour les réfugiés

Voilà une initiative comme on les aime : un jeune ingénieur de 27 ans, né dans un camp de réfugiés, au Sahara, a mis au point une technique de construction pour ériger des maisons solides et durables pour les réfugiés… à partir de bouteilles en plastique !

A l’origine du projet : un jeune ingénieur né dans un camp de réfugiés

Tateh Lehbib Breica est un jeune ingénieur de 27 ans qui est né dans un camp pour réfugiés à Tindouf, au Sahara occidental, dans lequel il vit toujours aujourd’hui. Diplômé de l’Université de Tlemcen en Algérie, il a également suivi un cursus Erasmus à distance avec l’université espagnole Las Palmas aux Canaries. C’est donc en tant qu’ingénieur qu’il a lancé le projet de construction des maisons composées de bouteilles en plastique : il a ainsi construit 25 maisons dans son village en recyclant 6000 bouteilles de plastique.

Maisons en bouteilles
Les conditions de vie dans le Sahara sont rudes, les températures peuvent monter jusqu'à 50°C. © UNHCR

Un projet né dans l’objectif de permettre aux réfugiés de retrouver leur dignité

Dans ces camps, les réfugiés n’ont pas forcément les moyens de se bâtir un abri, et dans le Sahara, les conditions de vie sont rudes, puisque la température atteint régulièrement 50°C, et que les habitants doivent faire face à des tempêtes de sable et des intempéries. Pour aider les autres réfugiés du camp, qui vivent dans des conditions terribles, Tateh Lehbib Breica a eu l’idée de récupérer des bouteilles usagées qui font office de briques. Il explique au magazine Middle East Eye que son objectif est « d’alléger la souffrance des Sahraouis, de leur permettre de vivre avec plus de dignité, tout en construisant des maisons écologiques et durables ».

Maisons en bouteille
Les bouteilles en plastique sont remplies de sable et de paille tassés. © UNHCR

Bon à savoir

Tateh Lehbib Breica a réalisé ces maisons en partenariat avec le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, et il compte poursuivre la construction de maisons, ce qui lui a d’ailleurs valu un prix de design.

Maisons en bouteille
Une fois remplies, les bouteilles sont isolantes et permettent de maintenir la fraîcheur à l'intérieur. © UNHCR

Des maisons en plastique qui s’annoncent durables et résistantes

Tateh Lehbib Breica explique qu’une « bouteille en plastique est 20 fois plus résistante qu’une brique en adobe ». Les bouteilles qu’il utilise pour construire des maisons sont ainsi remplies de sable et de paille très fortement tassés pour créer des fondations qui peuvent résister à tout, et qui permettent de maintenir une température fraîche à l’intérieur lorsque la température extérieure est très élevée, tout en maintenant de la chaleur lorsque les nuits sont très froides. Le matériel nécessaire est à portée de main dans les camps de réfugiés, et le jeune ingénieur explique que « chaque jour, des millions de tonnes de plastique sont jetés. Il y a 65 millions de réfugiés au monde. Ça pourrait être une bonne ressource pour eux. Et comme on sait que le plastique met plus de 300 ans à se détruire dans la nature, ces maisons pourront tenir debout aussi longtemps que ces bouteilles ne seront pas exposées au soleil. »

Maisons en bouteille
Les maisons construites avec des bouteilles en plastique sont solides et durables, puisque le plastique met plus de 300 ans à se détruire dans la nature. © UNHCR

Faites un don pour aider les réfugier partout dans le monde ! 

Aidez l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés à fournir une aide d’urgence à des millions d’hommes, de femmes et d’enfants. Faites un don.