Des maisons mobiles fabriquées à partir d’objets de récupération

A l'image de la Golden Gate, les nouvelles maisons mobiles imaginées par les concepteurs se montrent pratiques, spacieuses, écologiques et s'inscrivent dans la tendance du « do it yourself ». © Jay Nelson
partage(s)

Ces drôles de maisons mobiles fabriquées à partir d’objets de récupération sont pratiques, spacieuses et écologiques. Elles s’inscrivent dans la tendance du « do it yourself ».

En réaction à la crise économique, dans un souci de retour aux racines et de développement durable, certains créateurs ont vu à travers le logement une façon de s’adapter, et pour cela, chacun a imaginé et élaboré sa maison nomade idéale. Ces nouveaux foyers urbains intelligents ont tous été conçus à partir d’objets de récupération assemblés et bricolés, et si ces maisons ne sont pas de palaces, elles se montrent malgré tout confortables, flexibles et pratiques.

L’œuf-maison de Dai Haifei

L'oeuf-maison

N’ayant pas les moyens de se loger comme tout un chacun, un étudiant en architecture chinois de 24 ans, Dai Haifei, a créé l’œuf-maison : un abri en partie constitué d’une vannerie de bambou en forme d’œuf et dont la finalité et la technique de construction ne sont pas sans rappeler ceux du nid. La maison en forme d’œuf de ce jeune architecte chinois présente les dimensions d’une tente (2x3x2 mètres), et il s’agit d’une construction mobile, puisqu’elle est érigée sur des roues. 

Egg house

A l’intérieur, la maison contient du bambou et à l’extérieur, elle est fabriquée à partir de petits sacs en matière naturelle contenant de la sciure de bois et de l’herbe. Sur le toit de son œuf-maison, l’architecte a placé un panneau solaire afin d’alimenter son habitation en électricité, et à l’intérieur de la maison, on retrouve un lit, un réservoir d’eau sous-pression avec un lavabo, et deux petites tables de chevet. Cette maison aurait coûté l’équivalent de 730 euros à Dai Haifei, et la construction lui a demandé deux mois de travail.

L'oeuf-maison
Cet oeuf-maison mobile est alimenté en énergie par un panneau solaire. © Dai Haifei

La pop-up home de Mehdi Hidari Badie

La pop-up home

Le designer Mehdi Hidari Badie a mis au point la pop-up home. Il s’agit d’une maison mobile et compacte dont l’objectif consiste à obtenir un maximum d’espace de vie dans une surface la plus limitée possible. Et l’on peut dire que le designer a brillamment remporté son pari, car cette maison est non seulement mobile, mais elle est également repliable. Pour étendre la surface de la maison, il s’agit de dérouler les nombreux panneaux situés à chaque bord et extrémité de la maison.

Pop-up home

Ayant à cœur de respecter les normes de développement durable, le designer a imaginé une maison constituée d’une combinaison d’acier, d’aluminium, de plastiques recyclés et d’une isolation thermoplastique.

Pop-up repliée
La pop-up home est une maison mobile repliable. © Mehdi Hidari Badie 

La Golden Gate de Jay Nelson

Le Golden Gate

La maison imaginée par Jay Nelson et baptisée Golden Gate est vraiment étonnante : il s’agit d’une sorte de camping-car électrique fabriqué à partir de fibre de verre, de résine époxy, de contreplaqué et de multiples pièces de vélo, le tout agrémenté d’un moteur électrique. 

La Golden Gate

Ce véhicule transformé en maison mobile se compose à l’intérieur d’une cuisine, de sanitaires, d’un lit ainsi qu’un espace de rangement situé sous le lit.

Intérieur de la Golden Gate
La Golden Gate est un vrai camping-car électrique. © Jay Nelson 

La rédaction vous conseille :