Elle vend sa maison et offre sa main au futur propriétaire

Elle vend sa maison et offre sa main au futur propriétaire
partage(s)

Une offre immobilière défraie la chronique sur Internet. Pour 71 000 €, Wina Lia vend sa maison et se propose d’épouser l’acheteur.

Dans le secteur de l’immobilier, il y a toujours eu des annonces originales, parfois farfelues souvent accrocheuses mais à ce point, c’est inédit. Sur l’île de Java, en Indonésie, une jeune veuve a en effet décidé de mettre en vente sa maison et… de proposer sa main au futur propriétaire.

Si la maison est une résidence typique de l’Indonésie, c’est surtout l’offre de la vendeuse Wina Lia qui a interpellé les internautes. Les demandes sont devenues tellement pressantes et nombreuses que l’agence immobilière, qui commercialise le bien, a été obligée de publier un mot pour « s’excuser du retard des réponses face aux questions relatives à l’annonce et au débat » provoqué sur Internet.  Mais dans élan tout ce qu’il y a de professionnel, elle invite néanmoins les « personnes intéressées à venir directement à la maison rencontrer la propriétaire ».

71 000 €, un tarif non négociable pour « acheteurs sérieux »

Evidemment, elle décrit le bien. Il s’agit d’une maison d’un étage de 130 mètres carrés, située sur un terrain de 523 m2, qui comprend deux chambres, une salle de bains, un garage, une cour spacieuse, un jardin et une mare à poissons comme il est d’usage dans l’architecture indonésienne. Et le prix ? 999 millions de roupies soit 71 000 €, un tarif non négociable pour « acheteurs sérieux ». Précision de Wina Lia, et non des moindres, ses deux enfants ne sont pas inclus dans la vente.

Acheter la maison et marier la propriétaire

Contactée par l’AFP, la veuve de 40 ans ,Wina Lia, a expliqué qu'elle avait demandé à une amie agente immobilière de faire passer discrètement le mot à des acheteurs potentiels mais qu’elle n’avait pas demandé de publier une annonce consultable par le monde entier. Mais voilà, sur son site, l’agence en joue pleinement puisqu’elle titre « Acheter la maison et marier la propriétaire »… et plus loin « Offre du siècle rare ! » 

Autant dire que la discrétion n’est pas assurée… mais que le résultat sera peut-être au rendez-vous puisqu’un acheteur « sérieux » s’est déjà manifesté. 

La rédaction vous conseille :