Les faux détecteurs de fumée servaient à espionner la locataire

Le détecteur de fumée cachait en réalité des caméras.©Patrice Lucenet/Oredia
partage(s)

Les détecteurs de fumée du logement d'une résidente de Kansas City étaient détournés de leur fonction première. Ils refermaient 11 caméras vidéos qui filmaient 24 heures sur 24.

D'après le Kansas City Star, une jeune femme de 25 ans a été alertée par l'un de ses amis, à l'oeil avisé, de l'aspect inhabituel d'un détecteur de fumée. L'appareil ressemblait à une caméra espion, estimait le jeune homme. Tracassée, la jeune femme a fait appel à la police. Résultat : derrière les faux détecteurs se trouvaient onze caméras de vidéosurveillance ! Ces dernières se situaient dans la chambre de la locataire, dans son salon, et même " quatre dans sa salle de bains, enregistrant ses mouvements " 24 heures sur 24, selon le journal.

Affaire plus fréquente qu'on ne le croit...

La victime vivait dans l'appartement depuis cet été. Son propriétaire, qui est aussi son employeur, avait entrepris des rapprochements autres que professionnels mais la femme les avaient repoussés. Lors de la rénovation de la salle de bains, en octobre dernier, l'homme, âgé de 47 ans, en a profité pour implanter les caméras. L'enquête suit son cours. L'affaire fait sourire mais elle n'est pas si rare : pour l'un des enquêteurs interrogé par le Kansas City Star, ce type d'affaire est " beaucoup plus fréquent que l'on croit "...