Un temple mexicain est sorti des eaux grâce à la sécheresse

Un temple mexicain est sorti des eaux grâce à la sécheresse
partage(s)

Depuis quelque temps, les Mexicains peuvent admirer une ancienne église catholique qui a refait surface à cause de la sécheresse qui sévit dans le sud du pays. Découvrez l’incroyable histoire de cet édifice mystérieux, âgé de 450 ans.

La sécheresse a permis à ce temple de sortir des eaux

Cette histoire est encore digne d’une fiction, et pourtant… Dans l’état de Chiapas, au sud du Mexique, la sécheresse s’est installée depuis plusieurs mois, car aucune précipitation n’a eu lieu. C’est dans ce contexte peu réjouissant que les habitants ont eu la surprise de voir émerger le Temple de Santiago, une église catholique en ruine, qui était jusqu’alors engloutie par la rivière Grijalva.

30 mètres sous l'eau...

Habituellement, cet édifice repose à 30 mètres sous l’eau, mais la baisse du niveau de la rivière de 25 mètres lui a permis de refaire surface… pour le plus grand plaisir des habitants et des touristes qui ne manquent pas de rejoindre les ruines afin de les admirer.

En 50 ans, c’est la deuxième fois que cette église du XVIe  siècle est visible

Il faut croire que l’église de Santiago était vouée à un destin hors du commun, puisqu'après sa construction en 1564, dans la ville de Quechula, le site a été abandonné suite à une épidémie de peste qui ravageait la région. Puis en 1966, la construction du barrage hydroélectrique, créant le réservoir de Nezahualcoyotl, a entièrement immergé ce temple sous les eaux.

Une visite hors du commun

La dernière fois que l’église de Santiago a été visible depuis la création du barrage a eu lieu en 2002. Le niveau de l’eau était encore plus bas, ce qui a permis aux visiteurs de s’introduire à l’intérieur de l’édifice afin de le visiter. Aujourd’hui, la baisse de la rivière n’en est pas à son niveau le plus bas, et le temple n’a dévoilé que 10 mètres de murs, permettant quand-même aux plus intrépides de s’y rendre, notamment grâce à des pêcheurs locaux qui les conduisent.

La rédaction vous conseille :