Bretagne : il s'isole 2 mois dans un phare hanté

partage(s)

Marc Pointud a décidé de passer deux mois, en solitaire, dans le phare réputé hanté de Tévennec, en Bretagne. Son objectif : promouvoir ce lieu mythique afin de permettre sa restauration.

De 1875 à 1910 (année de son automatisation), plus de 30 gardiens de phare se sont succédé sur l’îlot de Tévennec, situé au large de la pointe du Raz, dans le Finistère. Ils l’ont tous fui au bout de quelques mois… La raison ? L’édifice serait hanté par l’esprit des marins morts en mer. On pourrait même y entendre des « Kers Cuit » (« Va t’en » en breton). Mais cette réputation n’a pas découragé Marc Pointud, président de la société nationale pour le patrimoine des phares et balises, qui a décidé de passer 60 jours en solitaire dans le phare de Tévennec. Il s’est lancé ce défi afin de faire parler de ce lieu mythique et de récolter les fonds nécessaires pour le restaurer.

Découvrez ce phare breton réputé « hanté »

Phare1
Pendant 60 jours, Marc Pointud ne disposera que d’un lit, d’une chaise, d’une table, de vivres et de quoi écrire. © Flickr

Phare2
Le phare est connecté à Internet, ce qui permet à ce Robinson des temps modernes de rester en en contact avec le continent. © Flickr

Phare3
Un blog permet de suivre les aventures de Marc Pointud au jour le jour. © Flickr

Phare4
L'aventurier affirme (avec humour) qu’il essaiera de prendre en photo les fantômes qu’il croisera dans le phare. © Flickr

La rédaction vous conseille :