Les check-lists avant de louer un appartement

Recenser tous les frais annexes

Recenser tous les frais annexes
partage(s)

Outre le loyer et les réparations locatives (à sa charge pendant toute la durée de la location), le locataire doit aussi assumer les charges locatives. Mais les charges annexes peuvent parfois se révéler très coûteuses…

À combien s’élèvent les charges ? Quel est le montant des charges locatives « récupérables » (frais de gardiennage, de maintenance de l’ascenseur, électricité, eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes, produits consommables, dépenses d’entretien et menues réparations des parties communes, des espaces verts, etc.), réglées dans un premier temps par le bailleur avant d’être récupérées sur le locataire ?

À combien s’élèvent les taxes (d’habitation, d’enlèvement des ordures ménagères et de taxe de balayage) et l’assurance contre les risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux) ? Pour info, cette dernière doit obligatoirement être souscrite.

Conseils SeLoger

  • Les charges locatives désignent les dépenses récupérables par le propriétaire et dont il peut demander le remboursement après les avoir avancées. Le décret du 26 août 1987 en dresse la liste.
  • En application de ce décret, les réparations locatives (ayant pour but de maintenir en l’état le logement loué) sont à la charge du locataire pendant toute la durée de la location. Alors prenez soin de votre logement.
  • Le bailleur peut demander à son locataire de lui rembourser un certain nombre de frais d’entretien ou de réparation. Il est donc important de connaître précisément la nature de ces charges locatives.

Téléchargez la check-list pour recenser les frais annexes