Rechercher un article

Forte poussée des prix de l’immobilier à Paris

Forte poussée des prix de l’immobilier à Paris

Avec plus de 2 % d’augmentation sur les trois derniers mois, les prix des appartements parisiens dans l’ancien poursuivent leur mouvement ascensionnel. Revue de détail, arrondissement par arrondissement, avec le baromètre LPI-SeLoger.

Forte poussée des prix de l’immobilier à Paris

Des prix parisiens qui continuent de grimper

Que ce soit dans la capitale comme dans la plupart des grandes villes de province, les trois derniers mois ont été fructueux pour les logements anciens : les prix y sont à la hausse. Et c’est encore plus vrai pour les appartements. Il est d’ailleurs intéressant de constater que cette augmentation touche indifféremment les prix affichés (+ 1,3 % sur le trimestre) comme les prix signés (+ 2,1 %). De plus, cette tendance résolument haussière devrait se poursuivre durant les mois de septembre, d’octobre et de novembre.

Car comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « les mois d’automne enregistreront une dernière pression sur les prix » avant que la traditionnelle trêve hivernale ne s’installe. Rappelons qu’en hiver, un certain ralentissement du marché immobilier se fait généralement sentir. Mais d’ici là, les prix immobiliers parisiens devraient poursuivre leur ascension.

Les mois d’automne enregistreront une dernière pression sur les prix immobiliers parisiens ».

Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Le XIe fait un bond de plus de 7 % en un an

Sur l’année qui vient de s’écouler, on remarque que plusieurs arrondissements ont vu leurs prix au m² s’étoffer. Il s’agit notamment des IXe (Opéra), XVIIIe (Montmartre) et XXe (Ménilmontant) où les hausses vont de +1,6 % à + 2,5 %. Mais aussi (et surtout !) du XIe arrondissement (Bastille, Popincourt). Et pour cause, du quartier Sainte-Marguerite, à celui de la Folie-Méricourt, en passant par les quartiers de la Roquette et Saint-Ambroise, les prix signés des appartements anciens ont ainsi gagné 7,4 % en moyenne. Pour info, le m² dans le XIe se monnaye désormais aux alentours de 8 090 €.

Bon à savoir

  • À Paris, le prix au m² d’un appartement ancien tourne autour de 8 359 €.
  • En France, le m² avoisine les 4 599 € en moyenne.

Dans le Ier et le Ve, des prix au m² revus à la baisse 

Si l’immobilier ancien parisien se caractérise par une nette tendance haussière sur les trois derniers mois, sur l’année, certains arrondissements ont toutefois vu les prix de leurs appartements anciens chuter. En un an, les Ve (Panthéon) et Ier arrondissements (Louvre) ont ainsi perdu respectivement 5,6 et 7,7 %. Accusant une baisse de 4,7 % sur ses prix signés (pour un prix au m² de 10 065 €), le IVe (Hôtel-de-Ville) fait également partie des arrondissements où les prix ont baissé, imité en cela par le très chic XVIe (Passy) où les prix au m² ont perdu, quant à eux, 3,9 % en un an.

Ailleurs, le décrochage des prix est plus pondéré. Du Xe (Gare du Nord) au IIIe (Temple), en passant par le IIe (Bourse), le VIIe (Palais-Bourbon), le XIIe (Reuilly), le XIVe (Observatoire) et le XIXe (Buttes-Chaumont), ce sont ainsi entre 1,3 et  2,8 % que le m² a perdus dans ces arrondissements. Et dans les VIe, VIIIe XIIIe et XVIIe arrondissements, la baisse ne dépasse pas 0,6 %. 

Les points clés à retenir 

  • Au cours des trois derniers mois, le m² d'un appartement parisien a gagné 2,1 %.
  • Sur l’année, Paris perd 0,4 % sur son prix au m² dans l'ancien.

Le Baromètre des prix immobiliers, à Paris, LPI-SeLoger aôut 2015

Baromètre LPI-SeLoger août 2015

La rédaction vous conseille :