Rechercher un article

Le top et le flop des villes où le prix de l'immobilier fluctue énormément

Le top et le flop des villes où le prix de l'immobilier fluctue énormément

À l’occasion de la parution du baromètre LPI-SeLoger, intéressons-nous aux villes où le prix au m² (affiché ou signé) progresse ou diminue. Pour tout savoir des tops et des flops, lisez ce qui suit…

Le top et le flop des villes où le prix de l'immobilier fluctue énormément

Les 5 villes où les prix affichés s'envolent

Si l’on se réfère aux informations recueillies par le baromètre LPI-SeLoger au mois d’avril dernier, sur les douze derniers mois, c’est la ville de Perpignan qui affiche la plus belle progression. En effet, dans la préfecture des Pyrénées-Orientales, le prix au m² affiché d’un appartement ancien a augmenté de 10,6 % jusqu’à atteindre 1 749 €.

Avec un bond de 6,6 % sur l’année qui vient de s’écouler, la ville de Rennes se classe à la 2e place de notre top « 5 ». Le prix au m² affiché y avoisine désormais les 2 794 €. La médaille de bronze est décernée à Bordeaux, le chef-lieu de la région Aquitaine ayant vu le prix au m² de ses appartements anciens gagner 3,8 % pour s’établir à 3 355 €. Aux quatrième et cinquième places, on retrouve respectivement Metz (+ 3,2 % / 2 033 €) et Lille (+ 2,4 % / 2 905 €).

  1. Perpignan : + 10,6 %
  2. Rennes : + 6,6 %
  3. Bordeaux : + 3,8 %
  4. Metz : + 3,2 %
  5. Lille : + 2,4 %

Chiffres clés

Dans l’ancien, le prix moyen au m² affiché d’un appartement dans l’ancien est de 3 476 €. Au m² signé, le prix moyen avoisine les 3 442 €.

Les 5 villes où les prix signés décollent

Que ce soit en termes de prix affichés mais aussi signés (c’est à dire constatés au jour de la signature du compromis), ce sont les villes de Perpignan (+ 15 %) et de Rennes (+ 5,7 %) qui occupent les deux premières places du classement. Leur emboîte le pas la ville de Metz qui voit son prix au m² signé progresser de 3,2 %. Enfin, avec des gains respectifs de 2,7 et de 1,7 %, ce sont les villes de Lille et de Bordeaux qui ferment la marche…

  1. Pergignan : + 15 %
  2. Rennes : + 5,7 %
  3. Metz : + 3,2 %
  4. Lille : + 2,7 %
  5. Bordeaux : + 1,7 %

Les 5 villes où les prix affichés plongent

La « lanterne rouge » est attribuée à la ville de Nîmes qui a perdu pas moins de 21,5 % sur son prix au m² sur les douze derniers mois. Pour info, un appartement dans l’ancien s’y négocie désormais autour de 1 737 € du m². La médaille d’argent revient à Saint-Étienne avec 10,9 % de perdus, voilà bien une récompense dont la 14ème commune de France (en termes de population) se serait volontiers passée…

En troisième position de ce flop « 5 » des prix affichés, on retrouve la ville de Clermont-Ferrand. (- 9,7 % / 1 919 € du m²). La médaille en chocolat revient, quant à elle, à la ville de Limoges (- 8,9 % / 1 422 € du m²). Enfin, la cinquième place du classement revient à Brest (- 8,4 % / 1 571 € du m² affiché).

  1. Nîmes : - 21,5 %
  2. Saint-Etienne : - 10,9%
  3. Clermont-Ferrand : - 9,7 %
  4. Limoges : - 8,9 %
  5. Brest : -  8,4 %

Les 5 villes où les prix signés dégringolent

Si elle arrive première du classement des villes dont le prix au m² affiché avait connu la plus forte baisse, Nîmes décroche également la médaille d’or dans la catégorie du prix signé. Jugez plutôt, à Nîmes, sur les douze derniers mois, le prix d’un appartement (tel que relevé au jour de la signature du compromis) a « dévissé » de 18,4 % ! Suivent les villes de Clermont-Ferrand (- 9,8 %), Saint-Étienne (- 8,4 % / 1 273 €) et Le Mans (- 7,2 % / 1 583 €). Enfin, il est intéressant de souligner qu’arrivent en cinquième position « ex-aequo » avec - 7.1 % Brest (1 571 €) et Limoges (1 422 €).

  1. Nîmes : - 18,4 %
  2. Clermont-Ferrand : - 9,8 %
  3. Saint-Etienne : - 8,4 %
  4. Le Mans :- 7,2 %
  5. Brest : - 7,1 %
  6. Limoges : - 7,1 %

Les points clés à retenir

  • Sur les douze derniers mois, la plus grosse perte au prix au m² affiché (mais aussi signé) a été enregistrée par la ville de Nîmes (- 21,5 % au prix affiché / - 18,4 % au prix signé).
  • Sur la même période, ce sont les villes de Perpignan et de Bordeaux qui affichent les plus fortes progressions (au prix affiché en agence comme au prix signé).
  • Au prix au m² signé, Perpignan a effectué un bond de 15 %.

Téléchargez le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers mai 2015