Paris : plus de 10 000 € du m² dans 7 arrondissements !

Paris : plus de 10 000 € du m²  dans 7 arrondissements !

Immobilièrement parlant, les prix au m² dans la capitale continuent de prendre rapidement de l’altitude et de se rapprocher de la stratosphère. La question n’est plus désormais de savoir quels arrondissements voient les prix de leurs logements augmenter mais lesquels enregistrent les plus fortes progressions.

Dans 3 arrondissements, la hausse des prix au m² dépasse 10 % sur l’année

Alors qu’au global, Paris enregistre une hausse annuelle de 8 %, certains de ses arrondissements font encore plus fort ! Jugez plutôt, dans les Ier (Les Halles, Palais-Royal), VIIe (Invalides, École-Militaire) et XVIIIe (Lamarck-Caulaincourt, la Goutte-d’Or) arrondissements, les prix des logements gagnent plus de 10 % sur les douze derniers mois. Avec un gain annuel de 9,2 % et de 9,6 %; les VIe et XI avoisinent les 10 % de hausse, réalisant ainsi de solides progressions. Encore une fois, aucun des vingt arrondissements que compte Paris ne voit les prix de son immobilier ancien baisser. Quant à la progression la plus faible (enfin, si l’on peut dire…), c’est dans le IIIe qu’elle a été relevée. Du passage de l’Ancre à la rue du Bourg-L’Abbé, en passant par la rue de Turbigo et le boulevard de Sébastopol, les prix des appartements n’augmentent « que » de 3,5 %.

Prix immobilier Paris LPISeLoger Mars 2018

Bon à savoir

  • À Paris, pour un appartement, comptez 9 520 € du m², en moyenne.
  • En France, le prix moyen d’un logement dans l’ancien est de 3 798 € du m².

Des prix au-delà de 10 000 € au m² dans 1/3 des arrondissements parisiens

Cela ne vous aura pas échappé : qu’il s’agisse d’investir dans la pierre locative ou tout simplement de se loger, devenir propriétaire d’un appartement à Paris coûte cher. Très cher, même. Pour preuve de cette flambée des prix immobiliers parisiens, le club fermé des arrondissements dont le ticket d’entrée dépasse les 10 000 € du m² n’est plus si fermé que ça… En font désormais partie pas moins de 7 arrondissements. Il s’agit des IIIe (10 387 € du m²), IVe (11 673 €), Ve (10 960 €), VIe (13 012 €), VIIe (13 131 €), VIIIe (10 924 €) et XVIe (10 803 €) arrondissements. Et comme le fait remarquer Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, les prix « se rapprochent des 10 000 € du m² dans trois arrondissements » : les IIe (9 973 €), IXe (9 707 €) et XVIIe (9 772 €).

Indicateurs immobilie Paris Mars 2018

Une marge de négociation qui s’établit à 3,2 % du prix de vente affiché

Les données que compile régulièrement le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent qu’entre le prix indiqué dans l’annonce immobilière et celui finalement versé par l’acquéreur d’un appartement ancien, le différentiel tourne autour de 3,2 %. Pour ce type de biens, un rapide coup d’oeil au baromètre nous indique que c’est un peu moins que la moyenne hexagonale qui est de 4 % du prix de vente affiché. Pour autant, le marché parisien étant très tendu, nombreux sont les biens - à plus forte raison s’ils ont fait l’objet d’une juste estimation - qui ne se négocient pas.

Negociation prix immobilier Paris Mars 2018

Les 7 arrondissements, à Paris, qui dépassent les 10 000 €/m²

Arrondissement Parisien

Prix m² moyen

Paris 7e arrondissement 13 131 €
Paris 6e arrondissement 13 012 €
Paris 4e arrondissement 11 673 €
Paris 5e arrondissement 10 960 €
Paris 8e arrondissement 10 924 €
Paris 16e arrondissement 10 803 €
Paris 3e arrondissement 10 387 €

Bon à savoir

  • Le prix moyen d'un bien immobilier parisien est de 534 122 €.