2014, année noire pour la promotion immobilière ?

2014, année noire pour la promotion immobilière ?

Le moins que l'on puisse écrire, c'est que la légère hausse des ventes en 2013 n'apaise pas les inquiétudes de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Ils craignent une baisse de 10 % des ventes cette année.

Dans ce contexte de crise, si certains sourires pouvaient se dessiner, ce serait sur les visages des acteurs de la promotion immobilière. En 2013, le secteur a écoulé très exactement 74 691 logements, soit 1,4 % de plus qu'en 2012. Une maigre consolation quand on compare ce bilan à 2011 et 2010 qui, respectivement, font état de baisse de 25,5 % et 32,4 %. Ces deux années avaient été soutenues par le régime Scellier d'investissement locatif, avant d'être progressivement raboté début 2012, ce qui avait fait chuter les ventes auprès des investisseurs.

40 000 " Duflot " en 2014 ?

Les dispositifs incitatifs sont en panne. Le Duflot a du mal à séduire, la FPI estimant que 29 975 logements ont été vendus à des investisseurs l'année dernière, soit 4,1 % de moins qu'en 2012. Rassuré par le gel des loyers applicables dans le cadre du dispositif, qu'il souhait depuis de nombreux mois, Jean-François Payelle, président de la fédération, espère que l'objectif de 40 000 ventes en " Duflot " que s'est fixé le gouvernement pourra être atteint cette année.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés