950 000 ventes de logements en France : + 3,4 % sur 12 mois !

La FNAIM a enregistré 950 000 transactions de logements à la fin du mois de juin 2018. Même si le chiffre est en hausse de 3,4 % sur douze mois, il est en baisse de 1 % par rapport à décembre 2017.

950 000 ventes de logements à la fin du mois de juin 2018

D'après les chiffres publiés par la FNAIM, le nombre des ventes immobilières a atteint un plafond avec près de 950 000 ventes enregistrées sur douze mois. L'activité connait un léger tassement (-1,0 % par rapport à décembre 2017) mais la demande reste belle et bien présente. Et lorsqu'ils s'agit des prix immobiliers, les acheteurs (à 41 %) les perçoivent comme ayant augmenté. Une vision qui semble plutôt juste puisque ces derniers connaissent une hausse de 4,3 % depuis 1 an sur l'ensemble du territoire français. Plus précisément, la hausse a été de 5,2 % en Île-de-France et de 3,9% dans le reste du territoire. Par type de bien, elle a été plus sensible pour les appartements (6,2 % en région parisienne et 4,5 % ailleurs) que pour les maisons (3,2 % et 3,7 %).

Des disparités des prix immobiliers toujours présentes

En ce qui concerne les prix de l'immobilier, des disparités flagrantes sont constatées entre les différentes villes. À Bordeaux, les prix ont bondi de 15,4 %, alors que la hausse à Marseille n’a été que de 1,1 % (Source: LPI-SeLoger).

61 % des Français pensent que la conjoncture est favorable à l'achat

Aux yeux des Français, le marché immobilier paraît plus dynamique et moins déséquilibré. 61 % des personnes interrogées, soit près de 6 Français sur 10, pensent que la conjoncture est favorable à l'achat d'un bien immobilier. Plus précisement, parmi eux, 62 % pensent qu'elle est favorable à la réalisation d'un investissement locatif et 77 % pour devenir propriétaire pour la première fois. Malgré ce fort optimisme, peu de Français trouve la conjoncture favorable à l'achat d'une résidence secondaire (seulement 37 % des personnes sondées en juin 2018 contre 52 % en juin 2016).

Le marché immobilier et les Français

Mais qui sont les acheteurs des biens immobiliers ?

Lorsqu'il s'agit de passer à l'acte, on remarque que ce sont les personnes plutôt jeunes et aisées qui correspondent au profil des acquéreurs. Ces derniers sont surreprésentés chez les 25-34 ans, et sous-représentés chez les plus de 65 ans. Ils sont également surreprésentés chez les CSP+, et sous-représentés chez les inactifs. Parmi eux, près des 3/4 achètent une résidence principale et 38 % sont des primo-acquéreurs. Leur bien idéal ? La maison ! Puisqu'environ 2/3 des acquéreurs se tournent vers ce type de bien immobilier.

Côté finances 

6 acquisitions sur 10 sont des biens immobiliers de moins de 200 000 € et 1 acquéreur sur 5 dispose d'un apport entre 20 000 et 50 000 €.