10 priorités, 65 idées... Retrouvez le Manifeste pour le logement et l'immobilier avec SeLoger.

Établir une feuille de route pour l'immobilier

02 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

10 priorités articulées autour de 65 idées. C’est le contenu du Manifeste pour le Logement et l’Immobilier qu’ont réalisé les experts du Collège des Penseurs à partir des résultats de la consultation nationale lancée et coordonnée par SeLoger, leader spécialiste des portails immobiliers en France, en mars dernier. Véritable feuille de route pour l’immobilier de demain, ce Manifeste a été remis au gouvernement.

Image
Paris vue sur la Tour Eiffel
Notre pays souffre d’une grave pénurie de logements qui exacerbe les inégalités. © Gargolas

Sommaire

Voyons les choses en face : le logement est au cœur des plus grands défis de notre époque. Le dérèglement climatique est déjà une réalité palpable dans nos quotidiens... et l’urgence environnementale nous met au pied du mur. Notre pays souffre d’une grave pénurie de logements qui exacerbe les inégalités. Les mutations démographiques et socio-économiques bouleversent nos modèles familiaux et donc nos modèles d’habitat. La question des prix et du pouvoir d’achat est une préoccupation majeure. Dans ce contexte, comment parvenir à loger tout le monde dans de bonnes conditions ? Comment proposer une offre immobilière accessible et répondant aux besoins de chacun et notamment aux nouveaux besoins et aux futurs besoins ? C’est la grande question et elle nous concerne toutes et tous.

« Nos portails sont un maillon fort entre l’offre et la demande, entre les professionnels et les particuliers »

Caroline Evans de Gantès, Directrice générale du groupe SeLoger, Managing Director AVIV France.

Le logement, parlons-en !

Agissons ensemble ! « En France, le groupe SeLoger occupe une position privilégiée d’observateur. Dans cette immense agora de l’immobilier et du logement, nous sommes aux avant-postes des mouvements et des tendances en termes de prix de l’immobilier, de l’offre de biens à louer ou à vendre, de projets de mobilité, de besoins de services. Nous savons même capter le “moral immobilier” des Français. Grâce à nos datas et à nos études, nos portails sont un maillon fort entre l’offre et la demande, entre les professionnels et les particuliers. Ce rôle de pivot est une fierté mais c’est aussi une grande responsabilité . Notre volonté est de donner écho aux doléances des Français et des professionnels sur la question du logement et de l’immobilier tout en proposant des solutions concrètes pour avancer ensemble ! »

C’est pourquoi nous avons ouvert un grand débat sur le sujet début 2022. Dans le cadre d’une concertation menée avec OpinionWay, nous avons donné la parole aux Français et aux professionnels de l’immobilier. Nous en avons tiré de nombreux enseignements et de très belles idées. Contre toute attente, nous nous sommes réjouis de constater qu’en matière de logement, ces deux publics dressent des constats très largement similaires ! » explique Caroline Evans de Gantès, Directrice générale du groupe SeLoger, Managing Director AVIV France.

« L’immobilier n’était pas assez audible parce que ses messages étaient épars, contradictoires parfois »

Henry Buzy-Cazaux, Président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers, Parrain d’honneur du Collège des Penseurs.

S’entendre pour être entendu

« La guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires ». La phrase de Clemenceau est devenue célèbre. Faut-il penser de l'immobilier et du logement ce que le Tigre pensait de la guerre ? La communauté professionnelle et associative attend-elle qu’on lui confie les rênes de la politique de son secteur ? Certainement pas. Oh, elle se prend bien parfois à imaginer qu’un tel issu de ses rangs entre au gouvernement et ce n’est pas illégitime. Surtout, elle prétend pouvoir éclairer la décision publique, pour qu’elle gagne en réalisme, en efficacité, en simplicité. Là, le bât blesse. Il fallait se demander pourquoi elle n’était pas entendue comme la cause l’eût mérité. SeLoger, au service du logement, de ses utilisateurs et de ses acteurs a voulu ouvrir cette réflexion.

Pour la première fois, deux progrès majeurs ont été accomplis grâce à cette initiative : toute la filière s’est mobilisée comme un seul homme, au-delà des métiers, des identités de marque, des fiertés individuelles et tous ont pris de la hauteur. Jusqu’à présent, il faut reconnaître que l’immobilier n’était pas assez audible parce que ses messages étaient épars, éclatés, contradictoires parfois. Il faut reconnaître aussi que les demandes ressemblaient trop souvent à des suppliques corporatistes. Le Collège des penseurs, constitué par SeLoger, a pris de la distance et s’est attaché à l’intérêt général, seconde victoire.

D’ailleurs, la méthode choisie, en interrogeant l’opinion sur ses attentes, a permis d’éviter l’écueil du hors sol démocratique. Jusqu’à l’écueil de l’entre soi de ceux qui ont des responsabilités dont il fallait se garder : la méthode a associé des professionnels de terrain, non seulement les décideurs de l’immobilier au sein du Collège. “Toute la filière s’est mobilisée, au-delà des métiers, des identités de marque, des fiertés individuelles (...) Parce que ses concepteurs ont adopté une posture nouvelle et estimable, ce manifeste va à coup sûr inspirer la politique du logement des cinq années qui viennent » explique Henry Buzy-Cazaux, Président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers Parrain d’honneur du Collège des Penseurs.

Anticiper, proposer, inspirer

« Voilà l’âme et le souffle de ce manifeste. Ses auteurs ont voulu qu’il ait en outre deux vertus. Il est d’abord modeste : ses propositions n’ont pas la force de l’unanimité inconditionnelle, au demeurant introuvable, seulement celle du consensus bienveillant, qui préfère avancer des idées imparfaites plutôt que de chercher indéfiniment un accord total. La copie ensuite n’est pas arrogante : elle ouvre des voies plus qu’elle ne fige des solutions, elle indique des caps aux pouvoirs publics demain à la manœuvre plus qu’elle ne trace des chemins et elle suggère une hiérarchie d’actions. Parce que ses concepteurs ont adopté une posture nouvelle et estimable, ce manifeste va à coup sûr inspirer la politique du logement des cinq années qui viennent. L’aventure aura apporté une autre réussite, presque surprenante : les penseurs ont convenu de continuer leur mission collective d’éclaireurs. Ils seront aux rendez-vous de la politique du logement du quinquennat et de la législature, vigilants, constructifs et audacieux ensemble » poursuit Henry Buzy-Cazaux.

Une grande consultation sur le logement en France

Ce manifeste est le fruit d’une démarche au long cours menée avec OpinionWay, au premier semestre 2022, en pleine campagne présidentielle. Nous avons fait le choix d’impliquer des publics différents, avec des points de vue et des intérêts a priori distincts, pour recueillir leurs attentes, analyser leurs suggestions... et proposer des solutions ! Comment avons-nous procédé ? Quels choix avons-nous effectués ? Quelle méthode avons-nous appliquée ?

Le grand public

  • 10 jours d’échange du 8 au 20 mars 2022
  • 600 citoyennes et citoyens consultés
  • 2000 idées et commentaires partagés sur la plateforme de consultation fanvoice

Les professionnels de l’immobilier

  • 8 groupes de discussion
  • 43 professionnelles et professionnels impliqués
  • Une large représentativité de la profession immobilière : agents immobiliersmandataires et constructeurs en zones tendues et non tendues, administrateurs de biens, promoteurs, et diagnostiqueurs.

Un nouveau cercle d’expertes et d’experts du logement et de l’immobilier fédéré pour l’occasion : le Collège des penseurs

  • 50 personnalités immobilières de référence impliquées
  • 50 entretiens individuels
  • 2 ateliers collectifs de discussion et de restitution

Ne pas s’ériger en donneurs de leçons mais faire bouger les lignes

Pour la restitution des résultats, nous souhaitons donner à voir l’étendue des pistes possibles pour construire ensemble l’avenir du logement et de l’immobilier. Certaines des idées font l’unanimité, ou presque, chez les particuliers, les professionnels et les experts. D’autres sont plus clivantes, plus innovantes ou carrément disruptives. Ce manifeste n’entend certainement pas mettre tout le monde d’accord sur les solutions à mettre en œuvre avec les pouvoirs publics. Il prouve en revanche que tout le monde a à cœur de faire bouger les lignes.

Qui sont les Penseurs ?  

Le Collège des Penseurs se compose de 50 personnalités du secteur de l’immobilier et du logement. Certaines personnalités ayant contribué à la réflexion générale n’ont pu faire figurer leur nom dans la liste des signataires du manifeste pour des raisons stratégiques ou politiques. Nous tenons également à les remercier pour leur apport libre et engagé.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !