Investissement, APL, aides fiscales... Ce que les Français veulent pour l’immobilier

01 oct 2015
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le réseau Orpi a sondé les Français sur leurs envies dans le domaine de l’immobilier. Ils portent un jugement sévère sur l’efficacité des politiques publiques et réclament des mesures simplifiées.

Image
Investissement, APL, aides fiscales... Ce que les Français veulent pour l’immobilier
La majorité des Français sont favorables à l'exonération des plus-values dans l'investissement locatif. ©Fotoliaun guichet d'information

Sommaire

APL, TVA, crédit d'impôt, les Français veulent tout changer !

TVA dans la rénovation, APL, exonération de plus-values, etc. Ce sont autant de pistes lancées par les Français sondés par le réseau Orpi via Ipsos*. Le premier jugement est sans appel : 83 % d’entre eux déplorent l’inefficacité des aides publiques en matière de logement. Comment faire donc pour mieux les séduire ? Certaines idées font un vrai tabac :

  • Plus de 9 Français sur 10 soutiennent la généralisation du taux réduit de TVA pour les travaux de rénovation, ainsi que la création d'un guichet unique d’information et de financement pour l'ensemble des aides, primes, crédit d’impôt et prêts à la rénovation.
  • 73 % des Français espèrent une réforme des aides personnalisées au logement (APL), privilégiant « l’attribution d’une somme unique qui permettrait d’augmenter l’apport personnel lors de l’achat d’un bien immobilier », précise Orpi.

Les plus-values exonérées dans l’investissement locatif

Concernant les investisseurs, le réseau promeut l’idée d’une suppression de plus-value ou de droits de donation à « toute personne faisant l’acquisition d’un logement à condition que celui-ci soit dédié à la location pendant au moins 6 ans ». Un dispositif qui dépasserait les contraintes de la loi Pinel, destiné au neuf et à l'ancien à rénover. Cette plus-value pourrait concerner les acquisitions réalisées dans le neuf ou l’ancien sur une période de 2 ans. D’après l’étude, 76 % des Français y sont favorables.

*Enquête réalisée par Ipsos sur un échantillon de 1061 personnes représentatives de la population française en septembre 2015.

Le Plan épargne sénior pour sécuriser les personnes âgées

87 % des personnes interrogées se disent favorables à un Plan épargne sénior, afin d'anticiper et de sécuriser leur fin de vie. « Une proposition anti précarité pour les seniors. La souscription peut se faire à n’importe quel moment de la vie professionnelle et s’activer au moment de la retraite soit pour l’achat d’un logement ou sa rénovation, soit pour la transmission des droits acquis », écrit Bernard Cadeau, président d'Orpi.

La rédaction vous conseille :

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !