La location temporaire séduit 35 % des Millennials !

La location temporaire séduit 35 % des Millennials !

L’ubérisation de la société touche de nombreux secteurs de l’économie française et l’immobilier ne fait pas exception. Pour preuve, la location temporaire est en plein « boom », en particulier chez la Génération Y.

33 % des moins de 35 ans sont séduits par la location temporaire

Depuis une dizaine d’années, on assiste à un véritable bouleversement de nos habitudes de consommation, désigné généralement sous le terme « d’ubérisation de l'économie ». Coworking, covoiturage, crowdfunding, location de voiture entre particuliers… de nombreux domaines sont impactés par le phénomène. L'immobilier ne fait pas exception, avec le développement de la location temporaire, en particulier pendant les périodes de vacances. Cette nouvelle pratique, de plus en plus répandue, est principalement portée par les jeunes générations, selon une étude Harris Interactive pour Guy Hoquet l'Immobilier. En effet, bien qu'encore faiblement pratiquée par l'ensemble de la population (17 % des sondés ont déjà loué leur logement en leur absence ou envisagent de le faire), la location tend à se démocratiser chez les moins de 35 ans qui sont un tiers (33 %) à l'avoir déjà fait ou veulent le faire.

Logement Location Temporaire Chiffres
La location temporaire : un moyen d'améliorer ses revenus. © Harris Interactive-Guy Hoquet

Bon à savoir

10 % des plus de 50 ans envisagent de louer leur résidence principale de façon temporaire.

Un Français sur deux préfère louer son logement à un proche

Toujours d’après cette étude, plus de la moitié (54 %) des moins de 35 ans se représentent le logement comme un bien que l'on loue temporairement, en totalité ou en partie, pour améliorer ses revenus. Une perception de la jeune génération que ne partagent que 27 % des 50-64 ans et 20 % des 65 ans et plus. D’autre part, si la moitié des Français (49 %) déclare avoir prêté ou être encline à prêter son logement à un proche, les moins de 35 ans sont 60 % à être concernés, contre moins de la moitié des plus de 50 ans (48 %). Sans surprise, les Français préfèrent de loin prêter leur logement à un proche (49 % l'ont déjà fait ou l'envisagent), plutôt qu’à un inconnu (17 %). « Ces nouvelles pratiques de l'immobilier, observées chez les jeunes, ne sont encore que peu adoptées par les populations plus âgées, peut-être ces pratiques sont-elles trop récentes pour être déjà entrées dans les habitudes de ces derniers », s'interroge Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau immobilier.

Vidéo : la location temporaire séduit les plus jeunes