Le chauffage au bois n'a plus la cote !

Le chauffage au bois n'a plus la cote !

Pénalisées par des températures hivernales particulièrement douces et par les prix du fioul et du gaz bas, les ventes des chauffages au bois ont baissé, en 2015, et ce pour la deuxième année consécutive.

Une baisse des ventes de 12,4 % par rapport à 2014

L’année 2015 a été marquée par une nouvelle baisse des ventes des chauffages au bois par rapport à 2014, d'après une étude d'Observ’ER et l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie (Ademe). En effet, les ventes ont chuté de 12,4 %, soit 53 000 appareils vendus en moins. Observ'ER explique qu’après « une année 2013 qui avait été l’une des meilleures depuis 2005, les volumes de ventes 2015 sont ramenées au niveau le plus bas depuis 11 ans ».

Bon à savoir

 Les secteurs les plus touchés par cette baisse sont les poêles, dont les ventes ont baissé de 17,5 %, ainsi que les foyers fermés à bûches, dont les ventes ont chuté de 20,2 %.

Les hivers doux et le faible cours du pétrole expliquent cette baisse

Toujours selon Observ’ER, cette baisse s'explique par les températures relativement douces des hivers 2014 et 2015. « Beaucoup de consommateurs ont envisagé de changer de mode de chauffage mais, devant la clémence des températures, ont décidé de reporter leur achat ». Les ventes décevantes s'expliquent également par le faible cours du pétrole qui a fait chuter les prix du fioul et du gaz, deux autres énergies particulièrement répandues.

Une hausse des ventes des appareils à granulés

Bien que les appareils à bois aient été frappé par une baisse significative des ventes, ce n'est pas le cas des appareils à granulés qui, eux, sont à créditer de bons chiffres. Ainsi, les ventes de poêles ont augmenté de 7,5 %, tandis que les ventes de foyers fermés et inserts ont progressé de 12,4 %. Une tendance qui confirme d’ailleurs l’intérêt croissant des Français pour ce mode de chauffage, réputé offrir un meilleur rendement que les appareils à bûches. L’alimentation aux granulés est effectivement moins contraignante car le réservoir nécessite d’être rechargé moins fréquemment que les appareils à bois.

Les points clés à retenir

Les ventes des chauffages à bois ont diminué de 12,4 % en 2015, pour la deuxième année consécutive. Cette baisse s'explique par des températures douces durant les deux derniers hivers, ainsi que les prix bas du fioul et du gaz. Cependant, les ventes d’appareils à granulés sont en progression.

La rédaction vous conseille :

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés