Les loyers augmentent encore, mais au ralenti

Les loyers augmentent encore, mais au ralenti

L'indice de référence des loyers a connu une progression de 0,47 % au troisième trimestre. Il autorise les propriétaires bailleurs à relever le montant de leur loyer en justifiant du bien-fondé de cette augmentation.

L’indice de référence des loyers (IRL) de l’Insee, qui sert à cadrer les variations de loyer en cours de bail dans le secteur privé, connaît une petite progression de 0,47 % au troisième trimestre 2014*. Il s’agit là de sa plus faible croissance depuis le premier trimestre 2010.

Ce ralentissement n’est pas une surprise, il est la conséquence de l’atonie actuelle de l’inflation. Depuis 2008, l’IRL est indexé sur les prix à la consommation hors tabac et loyers. Or, ces derniers mois, toujours d’après l’Insee, les prix enregistrent un recul de 0,4 % en septembre.

Le propriétaire peut augmenter le loyer 

Concrètement, le propriétaire bailleur dispose avec L'IRL, du moyen d'augmenter un loyer. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) indique que la révision, dès lors qu’elle est prévue dans le bail, intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat.

Le bailleur dispose d’un an pour mettre en œuvre la révision du loyer. Ce laps de temps dépassé, le bailleur est réputé avoir renoncé au bénéfice de cette clause pour l'année écoulée.

*par rapport à la même période de 2013

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés