Nos conseils pour aider votre enfant à se loger

Nos conseils pour aider votre enfant à se loger

Etudiant ou jeune actif, votre enfant prend son envol et vous désirez l’aider à se loger. Voici nos conseils pour lui permettre de trouver et financer un logement, plus facilement.

Louer gratuitement un bien à votre enfant

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, les parents ont parfaitement le droit de louer gratuitement un bien immobilier à leur enfant et lui permettre, ainsi, de réaliser d’importantes économies. Toutefois, attention aux éventuels problèmes familiaux ! Si d’autres frères et sœurs n’ont pas pu profiter, eux-aussi, de cet avantage, ils auront le droit de demander une compensation au moment de la succession. Le prix de la location qui n’a pas été payée pourra alors être déduit de l’héritage. Pour éviter cette situation, deux solutions :

  1. opter pour un traitement égalitaire des enfants, 
  2. officialiser l’acte de prêt à l’enfant par écrit, idéalement, chez le notaire, en précisant qu’il s’agit d’une donation hors part successorale. Ainsi, cet avantage ne sera pas déduit de la réserve héréditaire de l’enfant.

Bon à savoir

En louant gratuitement à son enfant, vous n'avez  plus la possibilité de déduire les intérêts de l’emprunt, les travaux et autres charges comme avec n’importe quel locataire qui paye son loyer. A intégrer dans vos calculs !

Louer un bien en l’échange d’un petit loyer

Cette solution comporte de nombreux avantages pour l’enfant. Tout d’abord, pas besoin de constituer de dossier… ni d’essuyer de potentiels refus ! De plus, cette alternative vous permet de profiter d’intéressantes déductions fiscales… mais à condition, cependant, que le loyer pratiqué soit conforme aux prix en vigueur, dans le quartier concerné ! 

Bon à savoir

La location à un descendant est également possible dans le neuf ou dans l'ancien par l’intermédiaire du dispositif Pinel. 

Donner l'usufruit temporaire d'un bien locatif

En pratique, il s’agit de donner à l’enfant pour une durée déterminée l’usufruit d’un bien locatif. Durant cette période, ce dernier peut donc percevoir directement les loyers à votre place et ainsi, financer plus facilement sa location étudiante. Via cette alternative, il paiera, certes, des impôts mais leur montant restera raisonnable. Quant à vous, vous serez en nu-propriétaires. N’encaissant plus les loyers, vous réduirez, par conséquent, le montant de votre impôt.

Bon à savoir

A l’issue de la période de donation temporaire, la pleine propriété vous revient, sans frais de succession.

Prêter de l’argent à votre enfant

Comme le ferait une banque, vous pouvez prêter de l’argent à votre enfant. Mais attention, comme dans le cadre d’une location gratuite, vous devez veiller à éviter tout futur litige familial et formaliser sur papier ce prêt, en fixant notamment un taux d’intérêt, une durée et des modalités de remboursement. Le passage à l’écrit est obligatoire, comme le stipule le Code civil, pour toutes les sommes supérieures à 1 500 €. Même si le taux d’intérêt est minime, vous éviterez, ainsi, que les autres héritiers demandent que cet avantage financier soit réintégré au moment de la succession. En règle générale, les familles choisissent souvent d’avoir recours à l’acte sous seing privé, chez le notaire.

Bon à savoir

Les intérêts que vous percevrez dans le cadre de cet emprunt, seront taxés.

Effectuer une donation pour l’achat d’un bien immobilier

Vous souhaitez effectuer une donation d’argent à votre enfant pour qu’il achète plus facilement ou qu’il bénéficie de meilleures conditions d’emprunt ? Sous certaines conditions, vous pouvez être exonéré de droits de donation. En effet :

  • Chaque parent peut donner jusqu’à 100 000 € tous les 15 ans à chacun de ses enfant, sans taxation.
  • Un don supplémentaire de 31 865 € exonéré d’impôt est possible si le donateur est âgé de moins de 80 ans et que l’enfant est majeur.

Les points clés à retenir

Louer un bien, faire une donation, prêter de l'argent… il existe de très nombreuses solutions pour aider votre enfant à se loger, durant ses années étudiantes ou au début de sa carrière professionnelle. A vous d’étudier les meilleures pistes pour lui donner un coup de pouce et l’aider à voler de ses propres ailes !

La rédaction vous conseille :