Habiter Londres coûte deux fois plus cher qu'ailleurs

Habiter Londres coûte deux fois plus cher qu'ailleurs

Les prix de l'immobilier dans la capitale britannique atteignent des pics jamais atteints, selon une étude de Cushman & Wakefield sur l'immobilier résidentiel dans l'île.

Cela n'était plus arrivé depuis 41 ans. A Londres, en moyenne, les prix de l'immobilier sont deux fois plus élevés qu'ailleurs sur l'île. Il faut en effet prévoir en moyenne 362 699 livres à Londres pour y vivre, soit une hausse de 19 % depuis 2007, contre 178 124 livres dans le reste du pays, selon Nationwide. Le constat est historique, " on peut y voir une fracture dans le pays ", affirme Jack Simmons, responsable chez Cushman & Wakefield.

Des Londoniens locataires ?

De nombreux Londoniens sont donc aujourd'hui dans l'incapacité d'acheter, tandis que partout ailleurs dans l'île, l'accession à la propriété reste heureusement possible. Le professionnel s'inquiète de l'ampleur du phénomène : " A l'avenir, on peut envisager que la jeune génération de londoniens préférera louer plutôt que de s'engager sur un endettement long terme ", assure-t-il.