A Londres, les premiers acquéreurs immobiliers sont des Français

A Londres, les premiers acquéreurs immobiliers sont des Français

Les Français raffolent de Londres et ont tendance à y résider de plus en plus. Du coup, nous sommes les premiers acheteurs de biens immobiliers devant les Italiens, les Russes et les Américains.

Selon le cabinet de conseil Knight Frank, en 2014, les Français constituent  5 % des acquéreurs étrangers dans la capitale britannique, soit la première nationalité devant l'Italie et la Russie (4 %), les Etats-Unis et l'Inde (3 %), et enfin l'Arabie Saoudite (1 %). Bien entendu, les nationaux (58 %) restent en tête de ce classement global des acquisitions, mais la France a gagné quatre places au classement en l’espace d’une seule année.

Londres est  la 10e ville la plus chère du monde

De plus, le profil frenchie a de quoi surprendre les analystes anglais. Les Français sont fous de Londres « pour s’installer, et non pour réaliser de l’investissement locatif ou spéculer sur le marché immobilier local », explique Tom Bill, responsable de la recherche résidentielle à Londres pour Knight Frank.

Ce dernier assure que cette attraction des Français est liée au fait que ces derniers souhaitent échapper aux problèmes économiques en France et dans la zone euro. Mais comment comprendre dès lors qu’ils choisissent Londres, 10e ville la plus chère au monde pour le coût de la vie ?

Chiffre clés

1 acheteur sur 20 à Londres est Français.

La rédaction vous conseille :

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés