Une publicité new-yorkaise veut détruire la réputation d’Airbnb

A New York, la plate-forme de location immobilière entre particuliers Airbnb n’a pas que des amis. Elus locaux, hôteliers et activistes dénoncent la concurrence déloyale du site en mettant en ligne une vidéo très compromettante.

Les contestataires considèrent qu’Airbnb viole la loi et aggrave la crise du logement. C’est pour cette raison que la campagne « Share Better » relève d’une attaque frontale et sans ambiguïté. Durant 1 minute et 20 secondes, la publicité énumère les commentaires sévères laissés par certains déçus de la formule, allant même jusqu’à montrer quelques photos peu ragoûtantes où figurent des souris mortes dans un placard, des punaises dans le lit. Et les anti-Airbnb n’ont pas lésiné sur les moyens pour dégoûter les adeptes de plus en plus nombreux en dépensant trois millions de dollars pour cette campagne.

la guerre ne fait que commencer !

La plate-forme visée n’a pas apprécié et a fait monter au créneau son directeur des relations publiques, Max Pomeranc : « Quelques hôtels mal informés dépensent des millions pour empêcher les New-yorkais de partager la maison où ils vivent (…) La communauté Airbnb génère quelque 768 millions de dollars et 6 600 emplois», assure-t-il, ajoutant que la plate-forme avait fait le ménage en sortant du site des biens dans un état précaire.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés