Rechercher un article

Le marché immobilier atteint des records en Île-de-France !

Le marché immobilier atteint des records en Île-de-France !

Qu'il s'agisse de Paris, de la petite ou de la grande couronne, le marché immobilier en Île-de-France est plus qu'au beau fixe en ce qui concerne l'achat d'appartements et de maisons. Explications.

En Île-de-France, le marché de l’immobilier ne connaît pas la crise !

Largement soutenu par des taux de crédit immobilier attractifs, le marché de l’immobilier en Île-de-France a enregistré de beaux résultats au 2e trimestre 2019 :  + 10 de ventes en un an, soit plus de 47 000 ventes d’après les Notaires du Grand Paris. Mais si tous les marchés franciliens connaissent une hausse des ventes de logements anciens, c’est bien en grande couronne que la progression est d’autant plus marquée. Et pour cause, c’est dans ce secteur de la région que le marché des appartements reste très dynamique avec notamment une hausse du nombre de ventes trimestrielles de 19 % par rapport à l’an dernier (11 % pour les maisons). Sur l’ensemble de l’année (entre juillet 2018 et juin 2019) ce sont près de 37 000 appartements qui y ont été vendus, soit plus que la Capitale… du jamais vu ! Mais cette belle activité du marché s’accompagne inévitablement d’une hausse des prix des logements, et plus particulièrement au centre de l’agglomération : pour acheter un logement ancien en île-de-France, comptez en moyenne 6 120 €/m² (+ 4,9 % en un an) et 9 890 €/m² à Paris (+ 6,3 % en un an).

Bon à savoir

À l'échelle nationale, les prix des logements anciens ont eux aussi continué d'augmenter au 2e trimestre 2019, mais de façon plus modérée qu'en Île-de-France : + 0,8 % par rapport au 1er trimestre 2019, soit légèrement plus rapidement qu'au trimestre précédent  (+ 0,6 %).

Les ventes d'appartements au plus haut : 32 960 ventes au 2e semestre

En Île-de-France, les appartements connaissent une activité historiquement élevée : + 10% de ventes au 2e trimestre 2019 comparé au 2e trimestre 2018 soit près de 32 960 ventes enregistrées. Dans l’ensemble de la région, les prix au m² des appartements sont tirés par les grandes agglomérations et pour y devenir propriétaire, il faut aujourd’hui compter en moyenne 6 120 €/m². En petite couronne, la bonne tenue de l’activité est d’autant plus représentée en Seine-Saint-Denis où l’on observe une hausse des ventes de près de 14 % (9 % pour les Hauts-de-Seine et 4 % pour le Val-de-Marne). En ce qui concerne les prix, la hausse annuelle y est comprise entre 4 et 5 %, et devrait continuer sa progression à un rythme légèrement plus soutenu dans les prochains mois (comptez 4 790 €/m² pour un appartement en petite couronne). En grande couronne, l’activité est d’autant plus dynamique, puisque supérieure de 19 % à celle du 2e trimestre 2018. La hausse du volume des ventes est tirée par la Seine-et-Marne et l’Essonne (+ 26 %), les Yvelines (+ 21 %) et le Val d’Oise (+ 3 %).. Pour acheter un bien dans ce secteur, il faut désormais compter 3 000 €/m². Malgré un 2e trimestre 2019 important, les volumes des ventes d'appartements anciens de juillet 2018 à juin 2019 y sont légèrement inférieurs à la même période un an auparavant (- 1 %), faisant de Paris, le marché le moins dynamique de la région...

Le marché immobilier des appartements en Île-de-France

Département Prix de vente au m² Evolution sur 1 an
Paris 10 451 € + 6,3 %
Hauts-de-Seine 5 880 € + 4,6 %
Seine-Saint-Denis 3 530 € + 5,4 %
Val-de-Marne 4 530 € + 3,9 %
Seine-et-Marne 2 620 € + 1,4 %
Yvelines 3 820 € + 2,1 %
Essonne 2 620 € + 1,3 %
Val d'Oise 2 680 € + 0,9 %

Les maisons enregistrent un record historique : 57 630 ventes

Il n’y a pas que les appartements d’Île-de-France qui tiennent une bonne santé. Du côté des maisons, le marché enregistre aussi de beaux records avec notamment la vente de 57 630 maisons sur 12 mois (14 280 au 2e trimestre 2019). Du côté des prix, la hausse reste limitée à 1,9 % sur l’ensemble de la région, de quoi permettre aux ménages d’accéder plus facilement à la propriété. Aujourd’hui, pour acheter une maison en Île-de-France, il faut compter en moyenne 311 200 €. D'après les indicateurs des Notaires du Grand Paris, le prix des maisons pourrait atteindre 319 000 € en octobre 2019, de quoi permettre aux actuels propriétaires de ne plus vendre à perte : les 4 années de baisse des prix vont être compensées par la hausse ! En petite couronne, les ventes de maisons progressent moins fortement : 14 % pour les Hauts-de-Seine, 6 % pour le Val de Marne et 0 % pour la Seine-Saint-Denis… Pour y acheter une maison, il faut compter 376 000 € en moyenne (+ 3,3 % en un an). Côté grande couronne, l’activité est plus dense et la hausse des volumes des ventes reste portée par la Seine-et-Marne (+ 17 %), suivit par l’Essonne (+ 15 %), les Yvelines (+ 5 %) et le Val d’Oise (+ 2 %). Si vous souhaitez acheter une maison dans ce secteur, comptez en moyenne 284 400 €.

Le marché immobilier des maisons en Île-de-France

Département Prix de vente Evolution sur 1 an
Hauts-de-Seine 624 200 € + 3,3 %
Seine-Saint-Denis 283 900 € + 3,4 %
Val-de-Marne 372 400 € + 3,1 %
Seine-et-Marne 237 400 € + 0,6 %
Yvelines 376 000 € + 1,4 %
Essonne 288 400 € + 0,8 %
Val d'Oise 280 700 € + 2,1 %
Bon à savoir

Pour les mois à venir, l'activité du marché des logements, en Île-de-France, devrait maintenir son bon niveau. Toutefois à l'avenir, la nécessité du renouvellement de l'offre sera d'autant plus importante sur le territoire, pour permettre aux ménages d'accéder à la propriété.