Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Pyrénées-Orientales : « La rareté d'un bien de caractère est coté à haut prix »

Pyrénées-Orientales : « La rareté d'un bien de caractère est coté à haut prix »

En pays cathare et catalan, la variété des paysages dessine des territoires aux identités fortes. Dans cette région aux visages multiples, les maisons de caractère partagent en commun l’esprit et la chaleur du Sud. Spécialiste de l’immobilier de prestige, Catherine Jousselin, directrice de l’agence perpignanaise Terres d’Oc Sotheby’s International Realty, nous explique les spécificités locales de ce marché.

Pyrénées-Orientales : « La rareté d'un bien de caractère est coté à haut prix »

Quels sont les principaux atouts du sud du Languedoc-Roussillon ?

Avec 300 jours de soleil par an, le sud du Languedoc-Roussillon exerce l’attrait de la vie méridionale sur une clientèle qui délaisse aujourd’hui la Côte d’Azur surpeuplée. Sensible à la préservation de ses espaces naturels, la région laisse encore découvrir de nombreux territoires sauvages et authentiques. Dynamisée par cette attractivité, Perpignan se développe, ainsi que sa périphérie. Sa desserte par l’A9 permet un accès autoroutier direct jusqu’à Toulouse, Montpellier et la frontière espagnole.

Quelles sont les spécificités des maisons de caractère dans votre secteur ?

Les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, où nous exerçons, présentent une grande diversité de terroirs. Il est ainsi difficile de définir des spécificités communes aux biens de caractère dans des environnements si différents. La générosité des volumes et la hauteur des plafonds restent cependant des constantes. Par la nature et la qualité de ses matériaux, son ancienneté et son histoire, son emplacement, chacune de ces demeures est unique.

Bon à savoir

Le prix immobilier dans les Pyrénées-Orientales est de 2 100 €/m², en moyenne.

Qui sont les acquéreurs de ces biens immobiliers d’exception ?

L’acquisition de ce type de biens est l’apanage à 70 % de clients extra-locaux : Parisiens, Lillois, Toulousains, Français expats ou étrangers du nord de l’Europe (Norvégiens, Danois, Néerlandais, Belges). Pour les nouveaux arrivants, ces belles demeures sont de véritables havres de tranquillité où passer des vacances ensoleillées. Ils espèrent cependant en faire leur résidence principale à terme, au moment de leur retraite professionnelle.

Quels sont selon vous les secteurs recommandés pour acheter une maison de caractère ? Certains sont-ils plus prisés que d’autres ?

Il est difficile de faire des recommandations en ce sens, car tout dépend de la recherche de l’acquéreur. Le secteur doit idéalement être adapté à son rythme de vie. Nous assistons actuellement à un engouement fulgurant pour le secteur lagunaire au sud de l’Aude. Peyriac-de-Mer, sur le bord de l’étang de Bages, est un village aujourd’hui très prisé des acheteurs de biens immobiliers de prestige. À la pointe maritime des Corbières, la presqu’île de Leucate fait l’objet d’un regain d’intérêt tout aussi fort de la part d’une clientèle aisée en provenance de Paris, Lille et Londres. Elle est en effet réputée pour la pratique du kitesurf et des sports de glisse sur les étangs exposés aux vents.

Pensez-vous que l’immobilier haut de gamme restera une valeur refuge ? 

J’en suis intimement convaincue sur les moyens et longs termes dans nos régions. La prise de risque est minime, car nous sommes dans une zone d’immigration de population du nord vers le sud. Les baby-boomers participent à ce mouvement en venant s’installer dans le Midi pour passer leur retraite. Un investissement dans l’immobilier haut de gamme est toujours une valeur sûre. Sa rareté fait que l’immobilier de caractère sera systématiquement coté à haut prix.

Catherine Jousselin
Directrice de l’agence Terres d’Oc Sotheby’s International Realty, 15 place Jean Jaurès, 66000 Perpignan