Rechercher un article

10 % des primo-accédants seulement peuvent acheter à Paris

10 % des primo-accédants seulement peuvent acheter à Paris

Une étude de l’université Paris-Dauphine confirme ce que tout le monde pressentait : il est impossible pour la majorité des primo-accédants d’acheter à Paris. Un constat qui peut s’étendre à de nombreuses communes de l’Ouest parisien.

10 % des primo-accédants seulement peuvent acheter à Paris

La très grande majorité des particuliers désireux d’acheter un logement pour la première fois ne peuvent le faire à Paris, selon une étude de l'Université Paris-Dauphine. Vous n’avez pas d’apport important ? Ne rêvez pas, Paris restera une douce utopie. L’étude publiée est édifiante, comparant pas moins de 20 villes franciliennes dont Paris, au regard des prix des appartements et maisons, ainsi que des revenus et du patrimoine des ménages.

Attendez le second achat pour devenir Parisien

 A Paris, les prix sont de 8 270 €/m² (source Baromètre LPI-Seloger février 2015) et seuls 10,6 % des primo-accédants sont en capacité d'y devenir propriétaires. Seule consolation, une fois l’effort consenti, le deuxième achat sera moins douloureux. Près des deux tiers des secundo-accédants peuvent se permettre de devenir propriétaires à Paris. La Ville lumière n'est battue que par Neuilly-sur-Seine (92), où 8,5 % des premiers acquéreurs trouvent leur bonheur. De manière générale, les communes huppées de l'Ouest, de Boulogne-Billancourt et d’Issy-les-Moulineaux dans le 92, ou encore Versailles dans le 78, ne font pas les yeux doux aux primo-accédants.

Où habiter près de Paris ?

Plutôt du côté de la deuxième couronne : Evry (91), Argenteuil (95) ou Meaux (77) où respectivement 48,2 %, 47,7 % et 46,7 % des primo-accédants peuvent acheter. Dans la proximité parisienne, Saint-Denis (93) reste à la portée des jeunes acheteurs (44 %).

Les villes franciliennes les plus accessibles pour les primo-accédants 

Evry (91) : 48,2 % de primo-accédants dans le volume global des achats ; Argenteuil (95) : 47,7 % ; Meaux (77) : 46,7 % ; Saint-Denis (93) : 44,4 % ; Bobigny (93) : 43,4 % ; Cergy (95) : 43,1 % ; Palaiseau (91) : 38,2 % ; Fontainebleau (77) : 35,9 % ; Massy (91) : 34,7 % ; Créteil (94) : 33,7 %.