Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Aux alentours de Rouen, les prix immobiliers ne devraient pas augmenter »

« Aux alentours de Rouen, les prix immobiliers ne devraient pas augmenter »

Malgré la crise sanitaire, plateaux et vallées rouennaises continuent de séduire les acheteurs.  Romain Vannoote, gérant de Bias immobilier à Cléon nous donne un aperçu du marché immobilier des environs de Rouen.

 « Aux alentours de Rouen, les prix immobiliers ne devraient pas augmenter »

Quel type de biens immobiliers se vend le plus sur votre secteur ?

Le bien le plus recherché par les acquéreurs est en général le pavillon individuel, relativement récent, bien entretenu et disposant d’un joli jardin. Évidemment, nous recevons aussi des demandes pour d’autres types de logements. Tout dépend des besoins, des envies et du budget des acheteurs.

Pour une maison de 100 m² avec jardin autour de Rouen, quel budget doivent prévoir les acheteurs ?

Il est difficile de répondre à une telle question, car cela dépend de nombreux facteurs. La situation du bien, son entretien ou encore la qualité des matériaux utilisés peuvent considérablement faire varier le prix immobilier à Rouen. Par exemple, un bien situé à quelques minutes du centre-ville sera sans doute plus onéreux qu’un autre nécessitant un trajet d’une demi-heure pour rejoindre Rouen. Sur notre réseau, les douze derniers mois, un bien s’est vendu en moyenne à 1 583 €/m². Cela donne une idée du budget nécessaire pour acheter un logement dans les alentours de Rouen.

Chiffres Clés

5 à 6 %... C’est le rendement locatif escompté pour un investissement immobilier à Rouen. 

Quelles sont les villes privilégiées pour l’investissement locatif dans les environs de Rouen ?

Partout où il existe à proximité un marché de l’emploi, des commerces et des écoles, la demande locative est actuellement bonne. Selon le goût de chacun, il est possible d’investir dans l’immobilier ancien avec un rendement élevé, aux alentours de 9-10 % sur la zone d’Elbeuf, de 7-8 % en 2e couronne rouennaise. Cela est d’autant plus intéressant que les risques sont faibles et que l’emprunt immobilier permet de s’endetter pour acheter un bien.

La présence des transports en commun est-elle un atout pour l’achat d’un logement autour de Rouen ?

Comme partout, la facilité d’accès entre le lieu de vie et le lieu d’emploi est un critère essentiel dans les décisions immobilières. Les acheteurs sont donc particulièrement sensibles à la présence du métro ou de lignes de bus, notamment lorsqu’ils ont des enfants scolarisés.

« Investir dans l’immobilier est aussi le meilleur moyen d’assurer son indépendance financière à sa retraite ».

Romain Vannoote, gérant de Bias immobilier à Cléon

Est-ce qu’avoir un extérieur dans les environs de Rouen est un critère primordial pour les acquéreurs ?

Bien sûr, cela était le cas auparavant et avec le confinement, les acheteurs sont de plus en plus nombreux à rechercher un échappatoire. Ce peut-être un jardin, mais aussi une terrasse, un balcon, une jolie vue dégagée, tout ce qui permet de gagner de l’espace.

Pensez-vous que les prix immobiliers vont augmenter en 2021 ?

Je ne crois pas ! Même si l’offre est réduite, la demande pourrait s’assagir, avec une possible détérioration du marché de l’emploi et le durcissement des règles d’octroi des crédits pour les primo-accédants.

Selon vous, l’immobilier sera-t-il, plus que jamais, une valeur refuge ?

L’immobilier est depuis toujours la valeur refuge par excellence dans notre pays. Cela s’explique notamment par des prix assez peu variables, des rendements locatifs excellents et une offre très diverse, pour tous les goûts et tous les budgets !

Romain Vannoote © SeLoger
Romain Vannoote, Gérant de Bias immobilier
Bias immobilier, Allée du Bois Rond, 76410 Cléon