Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Jérôme Thioux : « Le marché immobilier du Plessis-Belleville, dans l'Oise, devrait être relativement épargné »

Jérôme Thioux : « Le marché immobilier du Plessis-Belleville, dans l'Oise, devrait être relativement épargné »

A quelques jours de la reprise de l’activité des agences immobilières, chacun est maintenant tourné vers l’avenir. Jérôme Thioux, gérant des 4 agences Habitat Immobilier, se projette déjà avec optimisme dans « le jour d’après » pour le marché immobilier du Plessis-Belleville, dans l'Oise.

En cours de chargement...

Quelles répercussions la crise sanitaire pourrait-elle avoir sur le marché du secteur de Plessis-Belleville ?

Jérôme Thioux. Nous nous situons sur un marché très porteur qui est dû à la proximité du secteur avec l’aéroport Charles de Gaulle, mais nous avons également une ligne ferroviaire qui nous amène directement à Gare du Nord, et enfin, de nombreux commerces et commodités. Ces atouts de « ville à la campagne » en fait un secteur où il fait bon vivre et la demande y est forte.

Aujourd’hui, au regard de cette situation inédite et inquiétante, nul ne peut vraiment présager du futur marché de l’immobilier. Ce que je peux vous dire c’est qu’il est certain qu’il y aura un impact inéluctable sur ce marché immobilier mais dans quelles mesures ? Deux points détermineront l’avenir du marché immobilier :

  1. Le premier point concerne la position des banques. Il est à noter que quelques semaines avant la crise sanitaire, certaines banques avaient déjà durci leurs conditions d’obtention de prêt (hausse des taux, apport obligatoire, durée d’emprunt raccourcie) donc il est à prévoir que ces conditions seront maintenues voire renforcées post-confinement.
  2. Le deuxième point concerne le comportement des clients vendeurs et acquéreurs, qui auront forcément été victimes de la crise par des pertes d’emplois, de chômage partiel, et pour qui le projet d’achat ou de vente pourrait être reconsidéré.

Malgré tout, nous avons pu voir lors des précédentes crises que l’immobilier a toujours su faire face donc gardons un regard positif sur l’avenir de l’immobilier.

Après le déconfinement, doit-on s’attendre à une baisse des prix immobiliers dans le secteur ?

Là encore une fois, personne ne peut prédire l’avenir. Notre marché devrait se maintenir à l’identique voire subir une légère baisse, mais il ne me semble pas que nous subissions une importante baisse de prix. Nous sommes quand-même sur un marché dynamique qui est porteur, et sachant que l’offre est bien inférieure à la demande, tout porte à croire que les prix se maintiendront.

« Je tiens à remercier le groupe SeLoger pour l’aide financière apportée à ses clients professionnels de l’immobilier durant cette période de Covid-19 ».

Jérôme Thioux, gérant des 4 agences Habitat Immobilier.

Quels conseils donner à celles et ceux qui voudraient concrétiser rapidement leur projet ?

Je leur conseillerais de continuer d’avancer pleinement dans leur projet en énumérant et en étudiant chaque phase de celui-ci. Il est certain que, quel que soit le projet (acheter, vendre ou louer), nous avons tous besoin d’un toit donc le marché immobilier sera toujours là et surtout je leur conseillerais de faire appel à Habitat Immobilier pour les accompagner dans leur projet et leur démarche.

J’ajouterais que lorsqu’on a un réel projet immobilier, autant profiter de cette période pour commencer à se projeter. Il est à noter que très peu de nouveaux biens ont été mis en vente durant cette période donc j’encourage les clients en recherches actives à nous contacter rapidement pour des informations ou pour fixer une visite sur des biens de notre portefeuille pour l’après confinement.

Ce temps « libre » doit également servir à anticiper toutes les phases du projet : affiner leur financement, budgétiser ou organiser leur déménagement, se renseigner pour les écoles, les assurances, etc.

Le confinement aura été vécu différemment selon qu’on l’aura passé dans un appartement ou dans une maison avec jardin. Post confinement, les biens avec un espace extérieur pourraient-ils bénéficier d’un regain d’attractivité ?

J’ai souvent eu, durant cette période, une vraie pensée pour les gens qui étaient confinés en appartement. Effectivement ce dernier doit se vivre différemment !

Il m’est difficile de répondre à cette question puisque 90% des biens que nous vendons bénéficient déjà d’un espace extérieur. Nous voyons chaque année dans nos agences, à cette même période de printemps, des clients acheteurs qui viennent de la couronne parisienne pour s’installer dans une ville à la campagne avec jardin. Maintenant si les biens avec un espace extérieur subissent un regain d’attractivité, je prends.

Jérôme Thioux, gérant des 4 agences Habitat Immobilier

« La disponibilité et le professionnalisme sont les clés pour accompagner les clients à distance »

En quoi la banalisation du télétravail pourrait-elle faire évoluer le rapport des Français à l’immobilier et modifier l’ordre de leurs priorités ?

Nous n’avons pas découvert le télétravail pendant le confinement, je connais personnellement plusieurs personnes qui exerçaient déjà en télétravail avant le confinement. Cette façon de travailler s’est effectivement accentuée avec le Covid-19, mais cette option ne peut pas être envisagée dans toutes les professions. De plus, rien ne dit qu’une majorité de chefs d’entreprise vont vouloir le généraliser. Certains le proposeront peut-être davantage à l’avenir, auquel cas les salariés concernés pourront s’orienter vers des logements avec une pièce dédiée au travail, et dans un secteur plus favorable.

Au sortir du confinement, l’immobilier sera-t-il, plus que jamais, une valeur refuge ?

L’immobilier a toujours été une valeur sûre. Qu’elle devienne une valeur refuge je m’en réjouirai, mais je ne pense pas. Nous n’allons pas changer ni les mentalités ni les opinions. Ceux qui préfèrent la pierre continueront d’investir dedans.

Jérôme Thioux, gérant de 4 agences Habitat Immobilier
Jérôme Thioux, gérant de 4 agences Habitat Immobilier
Jérôme Thioux est gérant de 4 agences Habitat Immobilier situées au Plessis-Belleville, Nanteuil Le Haudouin, Othis et Saint-Pathus.