« A Grenoble, les futurs programmes neufs devraient se vendre plus cher »

Mélanie Philippo
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le marché immobilier du neuf en Isère et à Grenoble se tend peu à peu. Cécile Bello, directrice générale de Teccelia, fait le point sur la situation après une année marquée par la crise du Covid.

Image
« A Grenoble, les futurs programmes neufs devraient se vendre plus cher »
Nous anticipons une hausse de prix, induite par le renchérissement des coûts de construction. © Adri1– Shutterstock

La demande de logements neufs à Grenoble a-t-elle augmenté ?

Nous avons effectivement constaté une augmentation des demandes de logements neufs entre le 4e trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021. Le nombre des réservations fut très important ! Cela s’explique notamment par une raréfaction de l’offre de logements neufs. Les évolutions réglementaires en matière d’urbanisme, la période des élections municipales et la crise du Covid ont ralenti le nombre de mises en chantier ainsi que l’octroi des permis de construire. Nous constatons ainsi une raréfaction de l’offre, face à une hausse de la demande portée par l’attrait de la pierre en tant que valeur refuge.

Les prix de l’immobilier neuf vont-ils augmenter suite à la crise Covid 19 ?

Oui, effectivement, nous anticipons une hausse des prix des logements neufs à Grenoble et dans ses environs. Cela s’explique principalement par l’augmentation des coûts des constructions, notamment provoquée par une hausse du prix des matières premières actuellement observée. Les nouvelles réglementations environnementales (RE2020) vont également se répercuter sur le prix de vente des biens immobiliers. Cette hausse n’est pas encore visible sur les produits disponibles actuellement sur le marché, mais devrait néanmoins être effective sur les programmes neufs mis en commercialisation dans les prochains mois. La rareté du foncier sur le bassin grenoblois, couplée à la complexité de sa constructibilité induite par l’importance des risques (inondation, ruissellement, technologique...) implique par ailleurs de repenser les modes de fabrication du logement, autour de procédés et prototypes plus onéreux.

Depuis le premier confinement, est-ce que les critères des acheteurs dans le neuf ont évolué à Grenoble ?

Pour le moment, nous ne constatons pas des profonds bouleversements dans les demandes des acquéreurs de logements neufs, à l’exception du niveau d’exigence en matière d’espaces extérieurs. Curieux, agiles et à l’affût des nouvelles formes d’habiter, nous expérimentons de nouveaux critères dans le cadre de nos futurs programmes neufs à Grenoble. Par exemple, nous allons proposer des logements aux espaces modulables, permettant à la fois d’exercer son activité professionnelle et profiter de sa vie de famille. Nous croyons fortement que le développement du télétravail va pousser les actifs dans cette direction.

« Le Covid n’explique pas à lui tout seul la pénurie de logements neufs à Grenoble »

Cécile Bello, directrice générale de Teccelia

Quelles sont les différentes gammes de prix pour acheter un appartement de 3 pièces à Grenoble ?

Actuellement, l’acquisition d’un appartement de 3 pièces sur le cœur dense de l’agglomération grenobloise implique de débourser entre 200 000 et 300 000 €. L’écart est important, mais le profil des quartiers est très fortement marqué : des quartiers politiques de la ville au sein des 3 principales communes de la métropole, aux secteurs résidentiels prisés comme l’île Verte à Grenoble ou les communes de Corenc et Meylan.

Quels types de produits conseillerez-vous à un primo accédant sur votre secteur ?

Comme toujours, tout dépendra de l’emplacement… De nombreux secteurs en renouvellement urbain proposent actuellement des opportunités intéressantes en matière de logements neufs. Ces quartiers en devenir sont conçus de manière globale, intégrant une mixité sociale et fonctionnelle adaptée. Concernant les primo-accédants, de nouvelles formes d’acquisition sont actuellement en émergence au sein de l’agglomération grenobloise. Nous engageons très prochainement la commercialisation de logements en Bail Réel Solidaire sur un secteur très attractif. Cette nouvelle forme de propriété antispéculative permet de devenir propriétaire, sous condition de ressource, en bénéficiant d’une décote de 20 à 25 % par rapport au prix du marché.

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image
Cécile Bello, Directrice générale de Teccelia
Teccelia, 18 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...