« Après une année exceptionnelle, le marché du neuf grenoblois marque le pas »

La rédaction
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’immobilier neuf grenoblois conserve toute son attractivité, mais les signes d’un ralentissement du marché se multiplient depuis janvier. Sylvie Lavallée, directrice commerciale d’Edifim Dauphiné, nous dresse un état des lieux de la situation.

Image
interieur-appartement-neuf-grenoble-seloger
Il est encore possible de trouver des logements neufs à moins de 3 800 €/m² sur Grenoble. © Cinematographer – Shutterstock

Quel bilan tirez-vous de votre activité ?

Au 1er semestre 2022, en termes de volume de vente, nous sommes à 64 réservations. Sur la même période en 2021, nous étions à 113 réservations. Cela n’est pas préoccupant car 2021 a été une année très exceptionnelle. Ce semestre marque simplement un retour à la normale. Nous sommes tout à fait dans les objectifs fixés. Depuis le début de l’année, nous observons un changement du profil des acquéreurs. Les investisseurs et les seniors tiennent le marché. Cela entraîne une pénurie de T2 sur le marché grenoblois, très recherchés par les investisseurs. Quant aux seniors, ils ont l’avantage d’acheter souvent avec 100 % d’apport et de ne pas avoir à recourir à un prêt.

Y a-t-il encore de bonnes affaires à faire dans le neuf grenoblois ?

En termes de prix de vente, la conjoncture actuelle entraîne indéniablement une augmentation. Cependant, il reste de bonnes affaires à saisir sur les programmes en cours de chantier dont les prix n’ont pas subi la hausse récente du coût des travaux. Par exemple, notre programme L’Opaline, à Grenoble, qui sera livré en 2023, affiche un prix moyen à moins de 3 800 €/m². 18 appartements sont encore disponibles à la vente à ce jour. À titre de comparaison, le prix de marché à Grenoble Métropole, sur 2022, se situe à 4 020 €/m²

Le prix pour acheter dans le neuf dans la métropole grenobloise est de 4 020 €/m².

Quelle évolution va connaître le marché du neuf grenoblois ?

Cette fin d’année, et je pense au moins jusqu’à la fin du 1er trimestre 2023, l’activité va se ralentir fortement. Cela se ressent déjà depuis la rentrée. Deux facteurs principaux causent ce ralentissement : la baisse de la demande des acquéreurs et surtout la diminution de l’offre de biens à vendre. Même si la demande potentielle reste forte avec un maintien des projets d’achat, les acquéreurs sont ponctuellement préoccupés de savoir comment ils vont passer l’hiver. Du côté de l’offre, c’est plus problématique. Tous les services de la promotion immobilière sont sous pression pour sortir de nouvelles opérations. L’évolution des variables déterminantes de l’équilibre économique d’un projet est difficile à anticiper (prix d’achat du terrain, coût des travaux, prix de vente des appartements). D’autres causes contribuent à ralentir la sortie des projets, comme les délais d’obtention des permis de construire et les possibles recours contentieux.

Comment s'engage Edifim dans la transition énergétique ?

La transition énergétique et plus largement la prise en compte de l’environnement dans nos réalisations sont une priorité pour Edifim depuis plusieurs années. Cela se constate à travers nos programmes aujourd’hui : sur nos 7 résidences en cours, 3 sont en chauffage bois, 1 en géothermie et 1 en chauffage urbain. Un petit conseil à nos acquéreurs : ne vous précipitez pas pour installer une climatisation. Nos appartements neufs sont très bien isolés pour le confort d’hiver comme pour le confort d’été et donc très économiques de ce côté-là. Notre programme CLOS GARDEN à CLAIX, en cours de chantier et de commercialisation, a d’ailleurs été primé au concours des Pyramides d’argent 2022 de la FPI dans la catégorie Conduite Responsable des Opérations.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Image
Sylvie Lavallée
Sylvie Lavallée
Edifim Dauphiné, Le Royal 1, 1 allée Centaurées, 38240 Meylan
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
ville de Colmar
Immobilier local
Depuis un an, les prix de l'immobilier sont en baisse dans toute la France. Et l'Alsace n'est pas épargnée par cette tendance. Dans un contexte d'explosion des taux d'intérêt du crédit immobilier, le...
Image
Immeuble moderne et écologique
Immobilier local
À Ermont, vendeurs comme acquéreurs campent sur leurs positions. Comme le souligne Stéphane Ricou, dirigeant de l’agence immobilière GUY HOQUET ERMONT, les premiers souhaitent vendre leur bien à un...