Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« Dans le Grand Nancy, les petites surfaces neuves attirent les investisseurs »

L’immobilier neuf a le vent en poupe dans la métropole nancéenne. Emmanuel Zaug, responsable commercial chez Promagora, en est témoin et nous en dit un peu plus sur ce marché dans le Grand Nancy.

« Dans le Grand Nancy, les petites surfaces neuves attirent les investisseurs »

Quel est l’état du marché immobilier neuf dans le Grand Nancy ?

Depuis le début de la crise sanitaire, la demande de logements neufs est particulièrement forte. Nous sommes face à un marché très dynamique où les biens se vendent rapidement.

Quel est le profil de la clientèle pour un achat dans le neuf dans la métropole nancéenne ?

Nous recevons une clientèle locale à la recherche d’une résidence principale. Nous avons également affaire à de nombreux investisseurs. Nancy ne compte pas moins de 50 000 étudiants, ce qui les rassure sur la rentabilité de leur investissement.

« C’est le moment d’investir dans le neuf, car les taux de crédit sont encore historiquement bas »

Emmanuel Zaug, responsable commercial chez Promagora, à Dommartemont

Quels sont les biens les plus prisés dans votre secteur d’activité ?

La demande varie selon le type d’acquéreurs. Les investisseurs plébiscitent les petits logements, car ils souhaitent, pour la plupart, faire de la location étudiante. Pour ce qui est de l’achat d’une résidence principale, les acquéreurs privilégient la maison individuelle avec jardin et ont tendance à délaisser un peu les appartements. Nous sommes d’ailleurs en train de réorienter notre offre de logements pour répondre à cette demande grandissante.

Et quels sont les secteurs les plus recherchés dans la métropole nancéenne ?

Les acheteurs privilégient Nancy et sa proche périphérie avec des villes comme Villers-lès-Nancy, Laxou ou encore Heillecourt. Ils souhaitent être au calme tout en pouvant se rendre facilement dans l’hyper-centre nancéen en transport en commun.

Quel est le budget à prévoir pour acheter une maison dans ces villes prisées ?

À titre d’exemple, nous sommes en train de commercialiser le programme de maisons neuves contemporaines Magéa à Villers-lès-Nancy. Pour l’achat d’une maison entre 100 et 180 m², les acheteurs doivent compter entre 350 000 et 450 000 €.

Quels sont les projets à court terme sur Nancy et sa proche périphérie ?

Nous envisageons de réaliser un programme immobilier neuf à Laxou village qui comprend trois maisons. Pour acheter une maison d’environ 170 m² sur un terrain de 500 m², il faudra prévoir un budget entre 500 000 et 550 000 €. Dans le quartier Boudonville à Nancy, nous lançons la construction de quatre maisons individuelles d’environ 125 m². Celles-ci seront commercialisées autour de 450 000 €.

« Villers-lès-Nancy, Laxou ou Heillecourt sont des villes appréciées de la métropole nancéenne »

Emmanuel Zaug

Avez-vous un conseil à donner à une personne souhaitant acheter dans le neuf près de Nancy ?

C’est le moment d’investir dans le neuf, car les taux de crédit immobilier sont encore historiquement bas. Pour disposer d’une capacité d’emprunt supérieur, mieux vaut ne pas attendre leur remontée.

Pourquoi privilégier le neuf à l’ancien ?

Acheter dans le neuf permet de bénéficier d’un logement conforme aux dernières normes en vigueur avec une isolation thermique et phonique des plus performantes. De plus, il est possible de profiter de frais de notaire réduits, ce qui n’est pas le cas pour un achat dans l’ancien.

Êtes-vous confiant pour l’avenir du marché immobilier sur Nancy et sa périphérie ?

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter car tous les indicateurs sont au vert. Les ventes se maintiennent à un bon niveau et la demande de maisons individuelles ne cesse d’augmenter sur le secteur.  

Emmanuel Zaug © SeLoger
Emmanuel Zaug, Responsable commercial chez Promagora
Promagora, 16 rue de Malzeville, 54130 Dommartemont